Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois.

Bécancour: les bouteilles d’eau en plastique bannies

TROIS-RIVIÈRES — La Ville de Bécancour ira de l’avant au cours de la prochaine année afin que disparaissent les bouteilles d’eau en plastique lors des événements qui se déroulent sur son territoire.

Cette volonté découle d’une discussion entre certains représentants municipaux lors de la dernière remise des prix relatifs à la qualité de l’eau potable à certaines municipalités, dont Bécancour, par l’organisation Réseau Environnement. Par ailleurs, la localité de la rive sud a reçu la certification cinq étoiles, et ce, au cours des cinq dernières années.

«On a de l’eau d’excellente qualité et nous donnions 500, 600 ou 700 bouteilles d’eau lors des événements comme le Marathon des couleurs et la tournée cycliste des clochers», lance le maire Jean-Guy Beaudoin, avant de reconnaître que cette initiative ne constitue qu’une infime partie de la solution concernant l’accumulation de bouteilles de plastique à l’échelle planétaire.

«Si c’est 500 bouteilles de moins, ça sera ça de pris», poursuit-il.

Afin d’être tout de même en mesure de desservir adéquatement en eau les participants des différents événements qui animeront la ville au cours des prochains mois, le maire Dubois ainsi que les responsables de l’environnement étudient les options qui s’offrent à eux. Il est entre autres question que des distributeurs qui étaient jadis utilisés lors du défunt festival des montgolfières soient de nouveau mis à contribution. Le maire se souvient d’ailleurs que la qualité de l’eau potable de Bécancour faisait des envieux à l’époque.

«On avait même produit des bouteilles d’eau dans les années 1990 et elle s’appelait la Bécanquoise. Elle était égale ou supérieure à celle qu’on va chercher dans les sources», raconte fièrement le maire.

Des mesures déjà dans d’autres villes

Bécancour n’est pas la seule ville à poser des gestes concrets allant en ce sens. D’autres mesures du genre sont déjà en place ailleurs dans la région, notamment à Trois-Rivières, Nicolet et Shawinigan.

«Déjà dans plusieurs événements, on essaie le plus possible de ne pas se servir de bouteilles d’eau. À l’hôtel de ville et dans les autres bâtiments municipaux, il n’en a plus. La seule exception, c’est pour les pompiers. Ils doivent en avoir lorsqu’ils font des interventions. Mais partout ailleurs, c’est déjà en branle», explique le porte-parole de cabinet du maire de Trois-Rivières, Yvan Toutant.

À Nicolet, le porte-parole de la Ville, Sébastien Turgeon, indique également que les bouteilles d’eau en plastique ont été remplacées par des distributeurs lors des événements, notamment sportifs, et ce, autant pour les bénévoles que les participants. Elle avance également que la Ville devrait faire une annonce importante relativement à ce sujet à la mi-février.

Du côté de Shawinigan, une équipe a été mise sur pied afin d’appuyer les organisateurs désireux de prendre un virage écoresponsable, notamment relativement à la diminution des déchets produits.