Jonathan Beaulieu-Richard
Jonathan Beaulieu-Richard

Beaulieu-Richard candidat à l’investiture

Pierrick Pichette
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Le pharmacien et ancien secondeur des Alouettes de Montréal, Jonathan Beaulieu-Richard, a confirmé qu’il serait candidat à l’investiture pour le Bloc québécois en vue des prochaines élections fédérales.

Celui qui avait annoncé être en sérieuse réflexion par rapport à cette décision il y a une semaine a confirmé son choix par voie de communiqué, mercredi. Selon lui, le Bloc québécois est le parti idéal pour accomplir la mission qui lui tient à cœur. «Il s’agit d’un véhicule exceptionnel pour le Québec, car n’ayant pas accès au pouvoir, son objectif est essentiellement de faire rayonner la province à l’échelle fédérale. C’est un parti qui est là pour les bonnes raisons et qui défendra toujours les intérêts du Québec. De plus, avec Yves-François Blanchet à sa tête, le Bloc pourrait être très surprenant dès les prochaines élections», fait-il savoir.

D’ailleurs, M. Beaulieu-Richard croit que l’expérience qu’il a acquise comme joueur de football et pharmacien lui servira grandement pour son avenir en politique. «D’une part, en tant qu’athlète, j’ai développé mon côté rassembleur en plus de comprendre l’importance de chacun des membres dans une équipe. D’autre part, comme pharmacien, j’ai pu comprendre la réalité du domaine de la santé et j’ai été appelé à travailler avec des gens de tous âges. J’ai donc développé une grande polyvalence qui ne manquera pas de me servir dans mon cheminement.»

Il assure également que sa mission sera de toujours jouer cartes sur table avec la population. Pour lui, la transparence est la valeur la plus importante chez un politicien. «Je n’ai jamais eu peur de dire les choses comme elles doivent être dites, et ce, même si elles sont choquantes. Je serai un politicien près du peuple et me ferai un devoir d’être transparent envers lui.»

Originaire de Trois-Rivières, Jonathan Beaulieu-Richard a toujours eu un attachement particulier pour la ville et la région. Il a même toujours refusé de s’en séparer, car il souhaitait demeurer près de ses racines. «À mes yeux, Trois-Rivières est une ville qui n’a rien à envier aux grands centres qui l’entourent. Je trouve aberrant que la ville ait été si souvent laissée pour compte alors qu’elle a tant à offrir. Il est positif de voir qu’en ce moment, Trois-Rivières commence à bénéficier du rayonnement qu’elle aurait dû avoir depuis longtemps», souligne-t-il. Rappelons qu’il avait tenté sa chance comme candidat indépendant dans Maskinongé lors des élections provinciales de 2018.

Par ailleurs, c’est Louise Charbonneau qui se dressera sur le chemin de M. Beaulieu-Richard pendant cette course à l’investiture. Aux yeux de l’ex-porte-couleurs des Alouettes, son adversaire est une militante du Bloc chevronnée pour laquelle il éprouve un énorme respect. «Bataille n’est pas le bon terme pour décrire ce qui s’en vient. Mme Charbonneau a su prouver à tous qu’elle a le Bloc à cœur et je ferai tout pour qu’on travaille ensemble à mettre de l’avant les idées du parti.»

Dans les prochaines semaines, le nouvel homme politique s’affairera à rencontrer directement les citoyens pour faire leur connaissance, écouter leurs besoins et les inviter à voter en grand nombre lors de l’investiture qui se tiendra le 3 septembre prochain.