La vieille partie de l’édifice municipal de Saint-Sévère est située à gauche.

Bâtisse municipale de Saint-Sévère: la vieille partie sera démolie

SAINT-SÉVÈRE — La présence de moisissures et les frais de plus de 100 000 $ nécessaires à la décontamination et au drainage du sol auront raison de la vieille partie de la bâtisse municipale de Saint-Sévère. Celle-ci sera démolie dès le mois de mars.

Le conseil de Saint-Sévère était pris avec cette patate chaude depuis près d’un an, alors que des fissures avaient été observées dans la vieille section de l’édifice qui abritait jadis la caisse Desjardins. Cette découverte avait entraîné la fermeture complète de l’édifice, soit la vieille partie et la section ajoutée en 2016. Un mouvement de sol est à l’origine du problème à cette partie de la bâtisse qui abritait les bureaux administratifs, la salle publique du conseil et une voûte.

Au fil des derniers mois, des problèmes de moisissures ont été décelés dans l’ancienne caisse, une conséquence de l’eau qui s’est infiltrée par les fissures. Le conseil a fait faire une expertise concernant sa bâtisse. Résultat? Les travaux de drainage du sol sont estimés à 35 000 $ et la décontamination des lieux représente un coût variant de 40 000 $ à 80 000 $. À cela doivent s’ajouter différents travaux de maçonnerie et de réaménagement du sous-sol, des travaux de plusieurs dizaines de milliers de dollars.

Pour le conseil, le constat est clair. Il n’est pas question d’investir autant d’argent, d’autant plus que les assurances ne couvrent pas les dommages causés par les mouvements de sol. «Le plancher de la partie de l’ancienne caisse a descendu de trois huitièmes de pouce en un an. C’est le terrain qui glisse, on est sur la glaise. Avec toute l’eau qu’on a eue au printemps dernier, ça a descendu. Notre décision est basée sur des considérations budgétaires», raconte le maire, Jean-Yves St-Arnaud, en ajoutant que tous ces problèmes ne sont pas le résultat d’un vice caché.

La démolition est l’avenue choisie à l’unanimité par le conseil, souligne M. St-Arnaud. Quelque 23 895 $ seront investis afin de se débarrasser de la vieille partie de l’édifice municipal.

Depuis septembre, la section agrandie de l’édifice municipal regroupe les bureaux administratifs de Saint-Sévère. Ils vont demeurer à cet endroit jusqu’à ce que le conseil décide s’il réaménage les lieux qui étaient jusqu’à l’an dernier une salle communautaire. Le conseil n’exclut pas la possibilité d’ajouter de l’espace à la partie restante de l’édifice municipal.

«Nous avons deux personnes qui travaillent dans la même pièce. Il n’y a plus de confidentialité. On va voir ce qui se passe avec des subventions gouvernementales pour voir l’argent qu’on peut aller chercher pour reconstruire ou rénover. Une décision sera prise en 2020», assure M. St-Arnaud.

Saint-Sévère devra aussi dépenser entre 8000 $ et 10 000 $ pour la décontamination des archives qui se trouvaient au sous-sol.