La Pourvoirie du lac Blanc pourra rendre aux touristes une expérience en nature unique grâce à l’aide apporté par le gouvernement. George et Charles Pellrin, fils du propriétaire, Julie Boulet, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie, Andrée Pellerin, propriétaire, William Pellerin, petit-fils des propriétaires, Gaston Pellrin, propriétaire. À l’arrière, Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé, Daniel Grenier, directeur des ventes et marketing et Marc H. Plante député de Maskinongé.

Baluchon et Pourvoirie du lac Blanc: plus de 1,4 million $ de Québec

MASKINONGÉ — Deux moteurs touristiques de la MRC de Maskinongé auront la possibilité d’améliorer leurs établissements grâce à une aide financière de plus de 1,4 million $ de la part du gouvernement du Québec.

L’auberge Le Baluchon de Saint-Paulin et la Pourvoirie du lac Blanc de Saint-Alexis-des-Monts pourront bénéficier du troisième volet du Programme de soutien aux stratégies de développement touristique (PSSDT). 

Le tourisme de nature et d’aventure prend de l’ampleur en Mauricie. La bonification du tourisme de nature et d’aventure dans la région assurera d’autant le maintien et la réputation du tourisme en Mauricie. 

L’auberge Le Baluchon bénéficiera d’une aide financière de 712 900 $. Une initiative qui totalise des investissements de près de 2,1 millions $. Cette somme permettra entre autres la création d’une application mobile afin d’organiser des visites guidées de même que la construction d’un spa extérieur qui sera alimenté à l’énergie solaire.

Le maire de la municipalité de Saint-Paulin, Serge Dubé, se réjouit de ce soutien financier apporté à l’auberge Le Baluchon. «C’est un établissement renommé et qui se développe continuellement. C’est aussi l’un des endroits dont nous sommes les plus fiers à Saint-Paulin», soutient-il.

L’argent versé par le gouvernement permettra aussi la mise en place d’un musée expérientiel et qui mettra en valeur le côté historique de la municipalité. «Nous croyons qu’il est temps de faire connaître notre histoire très riche», indique Louis Lessard, président et directeur général de l’établissement.

Plus de 720 000 $ pour la pourvoirie du lac Blanc

La Pourvoirie du lac Blanc pourra également améliorer ses aménagements grâce à une aide financière de 721 000 $. La subvention s’inscrit dans des investissements de près de 2,6 millions $.

L’aide financière du gouvernement servira à la construction d’un centre multiactivités, l’agrandissement de l’auberge de la pourvoirie et l’ajout de trois chalets composés de trois chambres chacun.

L’aménagement de deux nouveaux lacs et d’infrastructures touristiques, dont des tipis, des yourtes, des igloos et une maison longue sont également prévus au projet.

Pour le propriétaire de la pourvoirie, Gaston Pellerin, l’aide du gouvernement contribuera d’autant plus à assurer et maintenir la qualité de son personnel. «C’est très important pour nous. Ça va permettre de garder nos emplois et d’en créer d’autres en plus de faciliter la tâche des employés», conclut-il.

La ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie, Julie Boulet, s’est dite heureuse lors de ces deux annonces de pouvoir contribuer au développement du tourisme de nature et d’aventure de la région. «C’est un créneau qui devient de plus en plus une force importante dans le développement touristique de la Mauricie», précise-t-elle.

Rappelons que les objectifs du PSSDT consistent en l’augmentation de l’achalandage de l’attrait touristique, l’augmentation des retombées économiques et la création d’emplois. Le tout en apportant une valeur ajoutée à l’offre touristique.   

L’auberge Le Baluchon créera un hôtel expérience pour les touristes en y faisant découvrir l’histoire du coin. De gauche à droite: Julie Boulet, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de Mauricie, Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé, Patricia Brouard, directrice des ventes et du marketing du Baluchon, Louis Lessard, président et directeur général de l’auberge Le Baluchon, Marc H. Plante député de Maskinongé et Serge Dubé, maire de la municipalité de Saint-Paulin.