L'avis d'ébullition touche entre autres les quartiers Saint-Philippe et Sainte-Marguerite à Trois-Rivières.

Avis d'ébullition préventif à Trois-Rivières

L’incendie qui a ravagé l’usine de menthes Rito a forcé vendredi la Ville de Trois-Rivières à émettre un avis préventif d’ébullition de l’eau qui concerne 3737 adresses situées entre autres dans les quartiers Sainte-Marguerite et Saint-Philippe.

Le périmètre touché par cet avis d'ébullition est délimité par le boulevard des Récollets, la rue Sainte-Marguerite, la rue des Forges et le fleuve Saint-Laurent. Sur les 3737 adresses, on compte 683 commerces.

L’avis a été émis vendredi matin. Selon Yvan Toutant, aucun problème n’a té détecté dans l’eau potable, mais la Ville suit une consigne bien précise.

«Aussitôt qu’il arrive un événement particulier, on émet un avis préventif. À la suite d’un incendie, il se peut que certaines particules se détachent. On n’a aucun signe de bactérie. Mais il faut faire des tests», commente le porte-parole du cabinet du maire de Trois-Rivières.

L’avis préventif dure minimalement 24 heures. En attendant d’avoir la preuve que l’eau est bien potable, les citoyens de cette zone doivent la faire bouillir au moins une minute avant de la consommer.

L’eau bouillie doit être utilisée pour préparer les aliments pour bébés, pour se brosser les dents, pour se rincer la bouche et pour alimenter les animaux de compagnie.

L’eau non bouillie peut servir pour l’hygiène personnelle et pour laver la vaisselle et les vêtements. Pour ceux qui utilisent un lave-vaisselle, il est recommandé d’utiliser le cycle le plus chaud.

Les entreprises, les commerces, les écoles et les institutions doivent prendre les mesures nécessaires pour fournir de l’eau potable aux employés et aux clients jusqu’à la levée de l’avis d’ébullition.