La mairesse de Saint-Tite, Annie Pronovost.
La mairesse de Saint-Tite, Annie Pronovost.

Augmentation de 3,13 % des taxes à Saint-Tite

Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
SAINT-TITE — Le budget 2020 de la Ville de Saint-Tite, adopté lors de l’assemblée publique du conseil municipal de décembre, s’élève à 6,48 millions $, ce qui correspond à une hausse de 1,91 % sur l’année précédente. Les propriétaires de résidences subiront une augmentation moyenne de leur compte de taxes de 3,13 %.

Les taxes foncières pour les résidents ont été augmentées de 0,03 $ pour s’établir à 0,99 $ du 100 $ d’évaluation. Plus concrètement, cela se traduit par une augmentation moyenne de 3,13 % des taxes pour les résidents, mentionne la municipalité. Les commerces doivent plutôt s’attendre à des augmentations de 2,52 % des taxes foncières.

«Nous sommes confrontés à des augmentations des coûts pour le déneigement et la récupération. Comme partout, l’augmentation de la récupération c’est 36 000 $ de plus sur notre budget. Et le déneigement a augmenté de 15 % cette année», explique la mairesse de Saint-Tite, Annie Pronovost.

«Nous avons une augmentation de 1,91 % de notre budget, alors que l’inflation est de 2 %. [...] Nous sommes allés avec un budget très serré et le plus restrictif possible pour limiter les hausses. Mais il y a des augmentations de coûts qu’on ne contrôle pas.»

Les citoyens doivent aussi s’attendre à une hausse de 25 $ par résidence pour l’eau potable pour un total de 236 $ ainsi qu’une augmentation de 15 $ pour la collecte des déchets, ce qui représente un montant global de 204 $. Les frais pour les égouts diminuent toutefois de 40 $ par rapport à l’année précédente. Ils sont maintenant de 206 $ par résidence.

La trésorière de la municipalité, Marilyn Proteau, mentionne toutefois que la richesse foncière de Saint-Tite a bondi en 2019. La valeur du rôle d’évaluation se chiffre maintenant à 348 millions $, soit une augmentation d’un peu plus de 8 millions $ par rapport à 2018. C’est donc dire que les bâtiments, qu’ils soient résidentiels, commerciaux ou industriels, prennent de la valeur.

«L’augmentation de la valeur foncière nous a permis de contrer la hausse des dépenses», précise Mme Proteau.

La Ville de Saint-Tite n’a pas encore adopté son nouveau programme triennal d’immobilisations. Toujours en cours de réalisation, il devrait être soumis aux élus pour approbation lors de la prochaine assemblée publique du conseil municipal. Toutefois, nous savons déjà que la construction d’une usine de filtration sera la priorité de la mairesse.

«Notre priorité c’est l’eau potable. On aimerait bien démarrer la construction de l’usine ce printemps. On met vraiment l’accent là-dessus. 2020 c’est l’eau potable. Il n’y a pas autre chose», affirme la mairesse Annie Pronovost. «Nous avons terminé la réfection de l’aréna et nous n’avions pas le choix avec le gouvernement de faire sa mise aux normes. Mais là, mon projet de 2020 c’est l’eau potable, il n’y a pas autre chose.»