Jean-François Aubin, candidat à la mairie de Trois-Rivières.

Aubin s’engage pour les jeunes familles

Trois-Rivières — Afin d’encourager et soutenir les familles trifluviennes, le candidat à la mairie Jean-François Aubin a présenté divers engagements mercredi s’adressant à cette tranche de la population. En plus de diverses activités, M. Aubin entend assouplir les règles de paiement pour permettre un accès plus élargi aux camps de jour pour les familles à faible revenu.

«Lorsque j’étais conseiller municipal, j’ai été au cœur de discussions lorsque le conseil municipal a choisi de hausser la tarification des camps de jour. J’avais accepté à la condition que l’on crée un fonds d’aide pour aider les familles en situation précaire à pouvoir continuer d’y avoir accès. Or, le fonds n’a jamais vraiment été publicisé et souvent, les familles ne se rendent même pas jusqu’à l’inscription où l’on pourrait les informer de cette aide financière. Les organismes qui travaillent avec ces gens me disent qu’ils s’arrêtent seulement à la consultation des tarifs et se découragent aussitôt de procéder à l’inscription car ce n’est pas dans leurs moyens», relate M. Aubin.

Il propose donc de revoir la tarification des camps de jour pour les familles qui se trouvent en dessous d’un certain plancher de revenu annuel, qui restera à déterminer. «L’objectif est bien entendu de donner un accès à tous pour les camps de jour. Il s’agit d’un service bénéfique pour les enfants, et spécialement ceux provenant d’un milieu à faible revenu, puisqu’ils ont accès à une panoplie d’activités durant l’été, à de l’encadrement, à de la stimulation. Il ne faut pas que la tarification devienne un frein à ça», soutient M. Aubin.

Par ailleurs, le candidat s’engage à organiser deux activités par année pour les petits de cinq ans et moins durant la saison hivernale, où les idées de sorties avec les plus jeunes sont moins nombreuses. La forme de ces activités demeurera à être discutée par le conseil municipal, mais M. Aubin cite en exemple un événement qui pourrait ressembler à la Foire de Noël Frimousse, qui se déroule annuellement au Complexe sportif Alphonse-Desjardins.

M. Aubin souhaite également bonifier le service des bibliothèques de la Ville en y implantant des joujouthèques, où l’emprunt de jouets sera possible. Cette idée ferait d’abord l’objet d’un projet-pilote pour en évaluer les retombées.

Finalement, pour chaque naissance sur le territoire de Trois-Rivières, Jean-François Aubin propose que la Ville plante un arbre sur des terrains publics, des arbres qui seront identifiés au nom de chaque enfant. «Ça se fait déjà dans plusieurs villes, et ça vient rejoindre aussi notre désir de verdir davantage Trois-Rivières. Pour les parents, c’est aussi intéressant parce qu’on peut penser qu’il y aura une forme de pèlerinage pour aller voir grandir l’arbre de son enfant, tout en créant un sentiment d’appartenance à la communauté», déclare le candidat.