Dans l’ordre habituel, on retrouve la ministre régionale Julie Boulet, le député de Maskinongé, Marc H. Plante, et le vice-président d’ATrahan Transformation Division d’Olymel, Denis Trahan.

ATrahan Transformation: vivement 314 travailleurs!

YAMACHICHE — Avec un taux de chômage historiquement bas en Mauricie, à 4,9 %, et l’ouverture de nouvelles installations de 110 millions de dollars à Yamachiche au printemps 2019, la direction d’Olymel déploie tous les efforts pour dénicher à temps les 314 travailleurs nécessaires aux opérations d’ATrahan Transformation.

Et c’est dans ce contexte que le coup de pouce de 1,6 million de dollars du gouvernement du Québec, sur deux ans, fut bien accueilli lundi par cet important employeur de la MRC de Maskinongé qui injectera la même somme dans un projet de formation de la main-d’oeuvre.

Depuis février dernier, pas moins de 85 personnes ont déjà été embauchées et elles proviennent entièrement de la région. D’ailleurs, les dirigeants se disent confiants de pouvoir attirer du personnel qui vit dans un rayon de 50 kilomètres, du moins pour les trois quarts des emplois.

Des services de navette quotidienne sont mis à la disposition des gens intéressés à décrocher un boulot à Yamachiche, que ce soit à partir de Trois-Rivières, Shawinigan et même Montréal. Sur les quelque 800 travailleurs actuellement, une vingtaine seulement ont besoin d’être transportés.

Par ailleurs, l’entreprise compte présentement une vingtaine de travailleurs étrangers temporaires. «C’est une mesure de dernier recours. On ne l’exclut pas. On verra au fur et à mesure», a confié le vice-président des ressources humaines d’Olymel, Louis Banville, tout en précisant que le maximum a été fixé à 90 pour cette catégorie de main-d’oeuvre.

L’entreprise compte ainsi mettre en place un plan de formation particulier pour chaque catégorie d’emploi. Le but est d’offrir des formations qualifiantes et transmissibles aux employés, ce qui leur donne également des possibilités d’avancement. Les formations prévues seront principalement offertes à l’interne, par l’intermédiaire de la transmission de connaissances. «Jusqu’en décembre 2019, l’embauche sera segmentée selon le processus de construction et la capacité de bien former», a-t-il indiqué.

Pour sa part, le vice-président d’ATrahan Transformation, Denis Trahan, a tenu à souligner la collaboration du syndicat dans ce projet de formation ainsi que celle du milieu, soit la MRC de Maskinongé, la municipalité de Yamachiche, le Service d’accueil des nouveaux arrivants et le transport collectif, pour la mise en place d’une stratégie afin d’attirer des travailleurs.

«Le projet de réaménagement de 110 millions de dollars touchant l’usine ATRAHAN Transformation inc, Division d’Olymel à Yamachiche est réalisé dans le cadre du partenariat avec Groupe Robitaille dans Lucyporc et est l’un des plus structurants de l’industrie porcine au Québec. Les travaux vont bon train. Au printemps 2019, l’usine comptera plus de 1000 employés, dont plus de 300 nouveaux. L’annonce de cet investissement majeur dans la formation, en collaboration avec nos partenaires gouvernementaux et régionaux, ainsi qu’avec le syndicat TUAC 1991-P, va contribuer à consolider les emplois dans la région, à développer une nouvelle expertise et à générer des retombées économiques majeures», a-t-il ajouté.

«Les travaux vont bon train»

Denis Trahan

L’appui du gouvernement du Québec survient donc dans un contexte de plein emploi où il devient essentiel pour les employeurs de favoriser le recrutement et la formation de la main-d’oeuvre disponible. Et l’aide s’inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale sur la main‑d’œuvre 2018-2023, qui, grâce à des investissements de près de 1,3 milliards de dollars, prévoit d’importantes mesures visant notamment à favoriser le développement des compétences des travailleurs.

«Les retombées seront non seulement bénéfiques pour l’entreprise, qui pourra atteindre les objectifs ambitieux qu’elle s’est fixés, mais aussi pour l’économie de la région de la Mauricie. Et la main-d’oeuvre est la plus grande richesse d’une entreprise», a commenté la ministre régionale, Julie Boulet, qui a salué l’audace des promoteurs.

Selon elle, un tel programme de formation à l’interne pour des gens ayant peu ou pas d’expérience, pour devenir des journaliers, des bouchers industriels ou encore des desosseurs, se veut «une formule gagnante sur toute la ligne».

«Avec cet appui financier, notre gouvernement confirme l’importance du développement économique des régions pour le Québec. Le présent projet permettra à l’entreprise ATrahan Transformation de poursuivre son essor sur la scène mondiale en plus de permettre la création d’emplois durables dans la région de la Mauricie», renchérit le député de Maskinongé, Marc H. Plante.

Rappelons que l’entreprise est spécialisée dans l’abattage et la découpe de porcs. Elle distribue ses produits dans plus de 50 pays. La division d’Olymel aura investi plus de 110 millions de dollars d’ici 2020 pour développer de nouveaux marchés à l’étranger, notamment en Asie. Le projet d’agrandissement de l’usine en cours de réalisation permettra à l’entreprise de doubler son volume de production.