Le nouveau maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, a prêté serment vendredi après-midi, devant les conseillers municipaux, les principaux directeurs de la Ville de même qu’une soixantaine de membres de sa famille, de proches et de collaborateurs de sa campagne.

Assermentation de Jean Lamarche: «je m’en souviendrai toute ma vie»

TROIS-RIVIÈRES — Le nouveau maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, est officiellement entré en fonction vendredi après-midi, alors que son assermentation s’est tenue à l’hôtel de ville de Trois-Rivières. Le premier magistrat élu le 5 mai dernier a prêté serment au cours d’une courte cérémonie qui n’en a pas été moins émotive pour le principal intéressé de même que pour ses proches.

«C’est vraiment un beau moment à partager avec à la fois les gens qui m’ont permis de me rendre où je suis et les gens qui vont me permettre d’aller plus loin. Tous ensemble dans la même pièce, ça a été pour moi un grand moment et je m’en souviendrai toute ma vie», a-t-il confié à la fin de cette cérémonie.

Pour l’occasion, Jean Lamarche était accompagné des membres de sa famille, de proches, de collaborateurs de sa campagne électorale, mais également de l’ensemble du conseil municipal, qui lui a réservé un accueil plus que chaleureux. La mairesse suppléante Ginette Bellemare, qui a assumé l’intérim à la mairie depuis le départ en congé de maladie d’Yves Lévesque en octobre dernier, a remis les clés de la Ville au nouveau maire, sous des applaudissements bien sentis.

«Soyez honoré de la confiance que les électeurs vous ont accordée. Vous avez maintenant un rôle clé, celui de s’élever au-dessus de la mêlée pour défendre l’intérêt de la Ville et des citoyens. C’est un défi de taille et soyez assuré que vous pourrez compter sur notre entière collaboration», a lancé Ginette Bellemare, avant de lui remettre l’épinglette de la Ville.

«Cette marque de confiance des Trifluviens atteste que nous partageons les mêmes valeurs, soit celles du dévouement, de l’esprit de communauté, de l’esprit d’équipe, du développement et de l’authenticité. Le bagage que j’amène avec moi est celui d’un homme ouvert, rassembleur, qui assume ses décisions, et mon amour profond pour Trois-Rivières se fera sentir dans chacune de mes actions. Le navire est déjà en marche, et avec l’équipage auquel je me joins, nul doute que nous atteindrons rapidement notre vitesse de croisière», a-t-il mentionné durant son discours.

Après avoir prêté serment, Jean Lamarche a serré la main de chacun des conseillers municipaux, dont Dany Carpentier du district de La Vérendrye.

Puis, toujours sous les applaudissements de la salle, M. Lamarche a pris soin de faire le tour des quatorze conseillers municipaux pour leur serrer la main un par un, des poignées de main qui ont toutes été très chaleureuses. Il a fait de même avec les principaux directeurs de services avant que la cérémonie ne prenne fin.

Harmonie

Ce visible enthousiasme de chacun des élus témoignait bien d’une volonté de travailler ensemble, alors que l’harmonie et les différends autour de la table du conseil ont alimenté bien des débats et des prises de position durant la campagne électorale. Jean Lamarche se dit maintenant convaincu que le conseil saura travailler ensemble et que le conseil n’est pas si divisé.

«S’il l’était avant, il ne l’est plus maintenant. D’ailleurs, oui on a beaucoup parlé d’harmonie, de chicane pendant la campagne. Maintenant, il va falloir parler de travail», a-t-il lancé lorsque questionné sur ce sujet au cours d’une mêlée de presse.

M. Lamarche a également réitéré son intention d’attendre les résultats de l’étude commandée par la Ville au sujet du salaire des élus municipaux avant de se prononcer officiellement sur la question de l’augmentation ou non du salaire des élus, un dossier qui avait été amplement discuté au cours des derniers mois mais qui ne faisait pas totalement l’unanimité. Toutefois, M. Lamarche demeure d’avis que cette question devrait être soumise aux électeurs.

«Il faut attendre l’étude. Bien sûr que moi, je pense que c’est un enjeu de campagne. Il faudrait remettre ça au moment où les électeurs auront à faire leur choix. Il faut que je prenne connaissance de cette étude-là, des recommandations qui viennent avec. Je serai à l’écoute des intervenants, mais à ce moment-ci, ma position serait d’en faire un enjeu pour les prochaines élections», a-t-il indiqué.

Jean Lamarche était accompagné de dizaines de proches, de membres de sa famille et de collaborateurs. À ses côtés, sa conjointe Kathleen Bélanger a confié qu’elle avait été très émotive durant la cérémonie.

Bien que son entrée officielle à l’hôtel de ville se soit faite vendredi à 16 h, le nouveau maire est déjà au travail depuis le lendemain de l’élection, et n’a pas chômé. «Il y a eu beaucoup de visites de services, de directions. De nombreuses rencontres pour me permettre de comprendre l’ensemble de l’œuvre, de le voir à la fois morceau par morceau, mais aussi le casse-tête au complet. Je suis conscient que j’embarque dans un bateau qui vogue déjà sur l’eau», a-t-il laissé savoir.

Le maire Lamarche présidera sa première séance du conseil municipal mardi soir, le 21 mai, à 19 h à l’hôtel de ville de Trois-Rivières.