Plusieurs automobilistes ont dû survolter le moteur de leur véhicule au cours des derniers jours en raison des grands froids.

Après le froid... la neige et la pluie verglaçante

Le froid nordique des derniers jours commence à peine à vouloir s'estomper que Dame nature prévoit frapper à nouveau sur la région et un peu partout au Québec. Certes les températures seront plus clémentes, mais c'est tout un cocktail météo qui est attendu avant le retour du temps glacial mardi. Les accumulations de neige du week-end et la pluie verglaçante attendues lundi occasionneront encore du tracas aux usagers de la route.
«Les gens peuvent s'attendre à toutes sortes de choses dans les prochains jours. Des températures à la hausse comparativement aux derniers jours, mais avec cette hausse viennent les précipitations. Les précipitations de neige vont débuter dans la nuit de dimanche (demain) à lundi. La neige devrait se changer très probablement en pluie verglaçante vers la fin de la nuit pour continuer une bonne partie de la journée lundi. En après-midi, les vents tourneront à l'ouest et ce sera le retour du temps froid», a expliqué André Cantin, météorologue à Environnement Canada.
Deux à trois centimètres de neige sont également attendus au courant de la journée d'aujourd'hui avec des températures plus supportables avoisinant -10 degrés Celsius, selon Environnement Canada. Ces températures plus agréables seront assurément les bienvenues puisque, encore vendredi, le froid intense a causé beaucoup de maux de tête.
Les services de dépannage automobile ont notamment été forts occupés en raison du froid. Chez CAA-Québec, on dénombrait, dans la journée de jeudi seulement, près de 9500 appels logés d'un peu partout au Québec et on s'attendait à plus ou moins le même scénario vendredi. Le volume des appels se comptait également par centaines dans la région.
«Ce n'est pas anormalement élevé, considérant la température, on s'attendait à avoir autant de travail. On sait qu'à -30 c'est très difficile pour le véhicule. On a donc prévu des effectifs supplémentaires sur le terrain et à la prise d'appels. C'est certain qu'il y a des délais à certains moments, mais on fait le maximum», affirme Philippe Saint-Pierre, porte-parole chez CAA-Québec.
Ce dernier souligne d'ailleurs que de brancher le véhicule quelques heures avant le démarrage demeure la meilleure solution lors de températures aussi froides. Garder le réservoir d'essence le plus plein possible peut également favoriser le démarrage.
Forte demande chez Hydro-Québec
Du côté de la société d'État, on continue de demander aux clients de poursuivre leurs efforts de réduction de la consommation d'électricité en période de pointe, compte tenu des grands froids qui persistent depuis plusieurs jours.
La forte consommation des derniers jours a forcé Hydro-Québec à faire appel à la centrale thermique de Bécancour. «Elle a été utilisée hier (jeudi), pour répondre à des besoins de pointes à certains moments en avant-midi et en après-midi. Elle a été utilisée à sa pleine capacité durant quelques minutes, quelques heures tout au plus. Par contre, elle n'a pas été utilisée aujourd'hui (vendredi)», a affirmé Louis-Olivier Batty, porte-parole d'Hydro-Québec.
Par ailleurs, il a été impossible de savoir le volume d'énergie qui a été produit par la centrale. Hydro-Québec a toutefois confirmé que l'établissement de Bécancour a été utilisé à sa pleine capacité et que la puissance de la centrale thermique est d'environ 420 MW.
L'évaluation préliminaire de la pointe enregistrée jeudi soir s'est établie à 38 750 MW, atteignant presque le niveau historique du 23 janvier 2013 avec 38 797 MW. Vendredi matin Hydro-Québec évaluait que la demande s'est élevée à 36 940 MW et une demande importante était également anticipée en soirée.
Afin de diminuer leur consommation, Hydro-Québec suggère aux consommateurs de réduire le chauffage de un à deux degrés dans l'ensemble des pièces de la maison, reporter de quelques heures l'utilisation des gros appareils électroménagers, particulièrement la sécheuse et le lave-vaisselle et de limiter, dans la mesure du possible, l'usage de l'eau chaude.
Sports hivernaux
Si le froid fait rebrousser chemin à plusieurs, certains amateurs de plein air bravent les températures extrêmes afin de pratiquer les sports d'hiver. Au Domaine de la forêt perdue à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, on a remarqué qu'il y avait des irréductibles.
«C'est sûr que l'achalandage a diminué un peu si l'on compare avec les autres journées du long congé des Fêtes, par contre, les gens s'habillent bien et viennent quand même. On est au Québec, on a l'habitude!», affirme la directrice administrative, Thérèse Deslauriers.
«Ici, on est en forêt, nous sommes protégés du vent par les arbres. Nous avons des abris chauffés ou les gens peuvent se réchauffer, boire un chocolat chaud et repartir dans les sentiers. Quand on fait des sports hivernaux, on bouge et on se réchauffe!», a-t-elle ajouté.
Dans les centres de ski, le froid a forcé la fermeture des glissades et des télésièges, notamment au centre de ski de La Tuque où l'on a choisi de fermer les portes plus tôt qu'à l'habitude jeudi et vendredi. Par ailleurs, on se préparait, vendredi, à un retour à la normale aujourd'hui.