Plusieurs dizaines de personnes ont dénoncé par communiqué la position du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki envers l'artiste Sylvain Rivard.
Plusieurs dizaines de personnes ont dénoncé par communiqué la position du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki envers l'artiste Sylvain Rivard.

Appropriation culturelle: un regroupement en soutien à l'artiste Sylvain Rivard

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — L'artiste Sylvain Rivard, accusé par le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki de se présenter à tort comme Abénakis et de faire de l'appropriation culturelle, a reçu cette semaine le soutien de plusieurs dizaines de personnes, des Abénakis, des membres des Premières Nations et des non-Autochtones. Celles-ci croient que le traitement qui lui a été réservé par le Grand Conseil est injuste et certaines dénoncent une dérive dans la dénonciation de l'appropriation culturelle.