Ghislain Leduc, une des victimes du carambolage du 13 décembre dernier à Bécancour, aux côtés de sa fille Emma et de sa conjointe Marie-Eve Perreault.

Apporter du répit dans la douleur

Trois-Rivières — Le 13 décembre dernier, la vie de deux automobilistes a été fauchée lors d’un carambolage survenu sur l’autoroute 55 à Bécancour, tout juste avant le pont Laviolette. Un camion transportant des animaux a percuté six véhicules qui circulaient au ralenti dans la voie de droite, en raison de la fermeture de la voie de gauche.

Ghislain Leduc faisait partie des victimes. L’homme de 41 ans de Bécancour laisse derrière lui sa conjointe Marie-Eve Perreault et sa petite fille Emma, âgée d’à peine deux ans.

Consciente que la petite famille de Ghislain Leduc vit des heures très difficiles, une amie du couple, Émilie Bolduc, a mis sur pied une campagne de sociofinancement sur le site Internet Gofundme. Nommée «Des sous pour adoucir un peu le quotidien», cette campagne a pour but d’amasser des fonds pour permettre à cette petite famille endeuillée de vivre leur deuil sans se soucier des tâches du quotidien.

«Le 31 décembre, j’ai fait une lasagne, un potage et des brioches pour les aider. Mais j’aurais vraiment aimé ça en faire plus», avoue Émilie Bolduc. «C’est alors que je me suis dit que je pourrais amasser de l’argent pour leur acheter des petits plats. Mais c’est aussi pour lui permettre de payer une femme de ménage pour un temps. Elle fera ce qu’elle souhaite.»

Lorsqu’on est confronté au deuil, on n’a rarement le goût de faire la cuisine. «Quand ma mère est morte, faire de la nourriture était très difficile. J’ai dû le faire pour mes enfants, mais je n’avais pas du tout le goût», avoue Émilie Bolduc.

«Quand tu n’as pas d’enfants, tu peux te permettre d’aller au restaurant ou de manger des toasts durant trois semaines. Mais Marie-Eve, sa fille n’a pas trois ans...»

Émilie Bolduc invite donc tous ceux et celles qui souhaitent soutenir les proches de Ghislain Leduc à donner à la campagne «Des sous pour adoucir un peu le quotidien» sur la plate-forme de sociofinancement Gofundme.

Jeudi soir, un peu plus de 300 $ avaient déjà été amassés. Parallèlement, elle a aussi lancé sur Facebook une autre campagne où près de 250 $ ont déjà été amassés. Globalement, c’est donc près de 550 $ qui ont déjà été amassés.

«On voit souvent beaucoup de négatif sur les réseaux sociaux. Mais je constate qu’il y a aussi beaucoup de solidarité. Des personnes qui ne connaissent même pas Ghislain ou Marie-Eve ont donné. C’est très touchant», mentionne l’instigatrice de ces deux campagnes de sociofinancement.

Rappelons que le carambolage survenu le 13 décembre dernier a aussi coûté la vie à Denis Hamel, un homme de 67 ans de Montréal. La Sûreté du Québec mène toujours une enquête pour faire la lumière sur ce drame de la route.