De nombreux nuages noirs ont pris le ciel d’assaut, lors des compétitions de camions lourds.

Année record pour la 13e éditiondu Challenge 255

BAIE-DU-FEBVRE — Année record pour la treizième édition du Challenge 255, qui avait lieu du 16 au 19 août à Baie-du-Febvre. Cette année, près de 50 000 visiteurs se sont déplacés sur le site pour admirer les centaines de camions chromés et entendre les nombreux rugissements de moteurs.

«Les gens me disaient qu’ils étaient vraiment bien reçus, que c’est propre et bien organisé. Ça vient vraiment me chercher», confie le directeur général du Challenge 255, Jean-Guy Houle, bien ému du succès de cette année.

Le Challenge 255, qui accueillait environ 3000 personnes lors de ses premières années, en accueille maintenant seize fois plus.

Les visiteurs se faisaient nombreux à la treizième édition du Challenge 255.

Toujours en progression
Une journée a été ajoutée à la programmation pour prolonger le plaisir. Sur les quatre jours du Challenge, des coureurs de partout à travers le pays ont participé aux compétitions. Les compétiteurs ont pu se partager plus de 50 000 $ en bourses et en prix. «Il y avait de la foule plus que jamais. Nous avons refusé vingt véhicules. L’année prochaine il va falloir être d’aplomb», dit le directeur général.

Le spectacle de sons et de lumières a également impressionné et s’est fait entendre à des kilomètres. D’ailleurs, le Show n’ Shine, qui comporte 300 camions, a été nommé le plus gros spectacle en son genre au Canada. «Des participants de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick, de la Gaspésie viennent ici, donc c’est une occasion de venir fraterniser. C’est la convivialité qui fait en sorte qu’on est rendu où nous sommes rendus. C’est juste de l’amour qui se propage ici», explique Serge Lampron, responsable du Show n’ Shine du Challenge 255.

Nouveauté cette année, le Challenge 255 a fait la création d’un chemin de l’emploi. Des entreprises telles que Cascades et Bourret étaient présentes sur le site pour faire du recrutement dans le domaine du transport. «Pour faire ce métier, il faut que tu sois passionné. Avec la pénurie de chauffeurs que nous vivons présentement, ça donne le goût aux jeunes de prendre la relève», raconte M. Lampron.

L’humoriste et animateur José Gaudet agissait pour la première fois à titre de porte-parole officiel de l’événement. «C’est un Walt Disney World du trucker», dit-il. «En vingt ans de radio, les camionneurs sont une grande partie des gens qui te suivent. C’est un événement où le social est prioritaire. L’adrénaline et le bonheur que tu vis, je comprends pourquoi ça fait autant plaisir à ces personnes», affirme l’humoriste. «Ce n’est pas l’événement le plus clean pour l’environnement, mais ils font des démarches pour être le plus vert possible. Il y a déjà des idées incroyables sur la table, l’objectif ultime est de se rendre à aucune empreinte écologique», ajoute-t-il.

Le Challenge 255 sera de retour en force l’an prochain et cherche à donner un vent de fraîcheur en faisant place à la relève.