La Société protectrice des animaux de la Mauricie (SPAM) prévoit réaliser le premier recensement des animaux domestiques sur le territoire de la Ville de Shawinigan dès cette année.

Animaux domestiques: recensement à Shawinigan en 2014 et à Trois-Rivières en 2015

La Société protectrice des animaux de la Mauricie (SPAM) prévoit réaliser le premier recensement des animaux domestiques sur le territoire de la Ville de Shawinigan dès cette année. Le prochain recensement prévu pour le territoire de Trois-Rivières se ferait, d'autre part, dès 2015.
Le directeur général de la SPA Mauricie, Serge Marquis.
Le directeur de la SPAM, Serge Marquis, indique qu'il n'est pas possible de tenir un recensement dans les deux villes en même temps.
«Quand on a fait celui de 2011 (à Trois-Rivières), on pensait qu'on pourrait éventuellement le faire aux cinq ans», dit-il. «Mais si la tendance se maintient, on va être obligé d'en faire un en 2015», dit-il.
C'est qu'à la fin du dernier recensement à Trois-Rivières, soit au milieu de 2011, il y avait 29 000 animaux actifs, dit-il, tandis que l'année 2012 se terminait avec 27 500 animaux et l'année 2013 devrait se conclure avec 26 000, et ce, «malgré le fait qu'il y a 3500 à 4000 nouveaux enregistrements», indique M. Marquis. Il faut donc refaire l'évaluation.
La SPAM compte beaucoup sur la vente des licences aux chiens et aux chats (dans le cas de Trois-Rivières), pour maintenir et développer ses services.
«On est dépendant au niveau de nos sources de revenus de la collaboration des citoyens et citoyennes», fait valoir M. Marquis.
M. Marquis ne cache pas qu'il souhaiterait que le prix des licences soit augmenté éventuellement. «Considérant le nombre d'abandons, on souhaiterait avoir un coût plus élevé pour les gens qui ont des animaux non stérilisés», dit-il. Précisons que c'est la Ville qui prend ce genre de décision.
Le recensement donne non seulement une idée juste de la population des animaux domestiques, mais permet aussi aux citoyens de maximiser les chances de retrouver un animal perdu, indique M. Marquis. Chaque année, à Trois-Rivières, 500 animaux en moyenne retrouvent leur foyer grâce à la médaille de la SPAM.
Le recensement de 2011, à Trois-Rivières, a permis aussi de déterminer que 85 % des chiens et 55 % des chats avaient été enregistrés.