L’ancien maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.

Allocations de départ: Yves Lévesque devant la Commission municipale

TROIS-RIVIÈRES — L’ancien maire de Trois-Rivières Yves Lévesque était à Québec mardi afin de participer à une audience devant la Commission municipale afin de savoir s’il pourra ou non toucher ses allocations de départ et de transition, estimées à 250 000 $.

Selon Radio-Canada Mauricie, l’ex-maire s’est présenté à l’audience en compagnie de son épouse et de son avocat, Claude A. Roy. L’audience se tenait devant la juge Sandra Bilodeau, qui rendra sa décision à une date ultérieure. Une ordonnance de confidentialité empêche toutefois de dévoiler le contenu des audiences, même si ces dernières étaient publiques.

Il semble par ailleurs que le maire démissionnaire ait été dérangé par la présence d’une équipe de Radio-Canada, au point qu’il aurait choisi de ne pas témoigner devant la juge et de laisser son médecin traitant livrer les explications concernant son état de santé à la Commission municipale.

Rappelons que le maire Yves Lévesque a remis sa démission le 27 décembre dernier pour des raisons de santé. Depuis 2015, un élu municipal qui démissionne en cours de mandat ne peut pas toucher sa prime de départ, sauf dans le cas où cette démission survient en raison d’un grave problème de santé pour lui ou pour un membre de sa famille proche.
Il appartient toutefois à l’élu concerné de faire la démonstration à la Commission municipale que le motif de sa démission lui permet de toucher ses primes de départ et de transition. Le montant de ces primes s’élève à 242 573,15 $. 

Dans le cas d’Yves Lévesque, le diagnostic qui l’afflige n’a jamais été rendu public. Le maire démissionnaire avait quitté l’hôtel de ville de Trois-Rivières en octobre 2018 pour un congé de maladie. Les semaines précédant ce départ, il avait démontré plusieurs signes de fatigue, d’exaspération envers la dynamique au conseil municipal, de même que des signes physiques d’amaigrissement.

Dans une publication sur sa page Facebook, qui a depuis été complètement fermée, un commentaire laissait entendre
que le conseil actuel l’avait rendu malade. 

Il n’a cependant jamais été possible de confirmer hors de tout doute qu’Yves Lévesque avait lui-même rédigé ce message ou s’il avait été écrit par quelqu’un qui était responsable de gérer sa page.