La ministre de la Justice et députée de Champlain, Sonia LeBel, entourée des membres du C.A. du Parc de la rivière Batiscan, Marie-Paule Veillette, Dominic Cossette, Yves Pellerin, Michel Massicotte, Jean-Philippe Murray et Éric Dubreuil, de même que de la directrice générale du parc, Nicole Robert.
La ministre de la Justice et députée de Champlain, Sonia LeBel, entourée des membres du C.A. du Parc de la rivière Batiscan, Marie-Paule Veillette, Dominic Cossette, Yves Pellerin, Michel Massicotte, Jean-Philippe Murray et Éric Dubreuil, de même que de la directrice générale du parc, Nicole Robert.

Aide financière de 100 000 $ au Parc de la rivière Batiscan

Jade Brouillette
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Une aide financière d’un peu plus de plus de 100 000$ a été annoncée par la ministre de la Justice, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne et députée de Champlain, Sonia LeBel, jeudi. Cette somme est accordée dans le cadre du Programme de soutien à la mise à niveau et à l’amélioration des sentiers et des sites de pratique d’activités de plein air (PSSPA).

«L’objectif de cet investissement, que j’ai annoncé aujourd’hui (vendredi) au nom d’Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et responsable du Loisir et du Sport, est d’assurer la pérennité et la sécurité du site. Plus l’expérience des visiteurs en sera une de qualité, plus les familles seront susceptibles d’inclure l’activité physique en plein air dans leur quotidien», a déclaré Mme LeBel, par voie de communiqué.

Les organismes admissibles à ce programme avaient jusqu’au 12 novembre dernier pour soumettre leur demande. Les projets sélectionnés l’ont été en fonction de critères d’admissibilité et d’évaluation établis par le PSSPA.

«Cet investissement d’un peu plus de 100 000 $ vient par ailleurs bonifier l’offre récréotouristique dans la MRC des Chenaux. Nous visons également un accroissement de la fréquentation des sentiers, que ce soit de la population environnante ou encore des touristes venus de l’extérieur pour profiter de la beauté du Parc de la rivière Batiscan», a poursuivi la députée de Champlain.

Pour pouvoir obtenir une telle aide, les candidats devaient soit être un organisme national de loisir reconnu, un organisme à but non lucratif membre en règle d’un organisme national de loisir reconnu, une entreprise d’économie sociale membre en règle d’un organisme national de loisir reconnu ou une municipalité et municipalité régionale de comté (MRC) de 100 000 habitants ou moins.