Le premier ministre Justin Trudeau a entamé lundi matin une tournée canadienne de l'industrie métallurgique avec trois arrêts dans les alumineries du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Acier et aluminium: Justin Trudeau en visite au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Saguenay, Qc — Le premier ministre Justin Trudeau a entamé lundi matin une tournée canadienne de l'industrie métallurgique avec trois arrêts dans les alumineries du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le choix de cette région pour débuter la visite n'est pas anodin. Elle est la principale productrice d'aluminium au pays et serait durement touchée par des barrières au commerce entre le Canada et les États-Unis.

Le premier ministre a rencontré lundi avant-midi avec son homologue québécois, Philippe Couillard, des représentants des entreprises ?uvrant dans la transformation de l'aluminium, ainsi que des représentants patronal et syndical de Rio Tinto, lors d'une table ronde tenue au Centre des technologies de l'aluminium du Conseil national de recherche du Canada (CNRC).

Avant d'entamer les discussions, le premier ministre Trudeau a réitéré son appui aux travailleurs et aux entreprises qui ?uvrent dans le domaine et a rappelé qu'il ne faut pas selon lui créer des barrières au commerce entre le Canada et les États-Unis.

«Le président (Trump) a choisi de ne pas imposer de tarifs sur le commerce de l'acier et de l'aluminium. Mais on sait aussi qu'il ne l'a pas fait de façon permanente et a laissé savoir que c'était un peu conditionnel», a indiqué M. Trudeau pour débuter la table ronde.

Le premier ministre québécois, Philippe Couillard, est d'avis que la question des tarifs douaniers imposés à l'acier et l'aluminium se règlera par la «collaboration et le partenariat». Entretemps, M. Couillard est convaincu que l'industrie canadienne possède un avantage commercial stratégique.

«Il serait très, très difficile aux États-Unis de se rebâtir, de se refaire, une industrie de l'aluminium primaire, pour la raison essentielle (...) que l'étalement des coûts liés à l'aluminium, c'est l'énergie. L'hydro-électricité, c'est un avantage que l'on a utilisé pleinement et que l'on va continuer à utiliser», a fait valoir M. Couillard.

La visite du premier ministre canadien se poursuivra lundi après-midi dans les installations de Rio Tinto, où M. Trudeau et M.Couillard iront d'abord à la rencontre des travailleurs du Centre technologique AP-60, situées à Saguenay, dans le secteur d'Arvida, avant de poursuivre leur visite à l'aluminerie d'Alma.

La tournée de l'industrie métallurgique du premier ministre Trudeau se poursuivra toute la semaine avec des arrêts à Hamilton et Sault-Sainte-Marie, en Ontario, ainsi qu'à Regina, en Saskatchewan.