Un arrêt obligatoire sera en vigueur en novembre sur le boulevard de Port-Royal, là où débouche l’autoroute 55 en direction sud.
Un arrêt obligatoire sera en vigueur en novembre sur le boulevard de Port-Royal, là où débouche l’autoroute 55 en direction sud.

Accident mortel à Bécancour: l’intersection à la sortie de l’autoroute 55 sera réaménagée

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Bécancour — L’intersection à la sortie Sainte-Angèle de l’autoroute 55 en direction sud sera réaménagée prochainement. Au cours du mois de novembre, un arrêt obligatoire sera ajouté dans les deux directions sur le boulevard de Port-Royal et des îlots centraux seront installés dans les mois à venir pour réduire les risques d’accident. L’annonce de ce réaménagement survient une dizaine de jours après la collision survenue à cette intersection et qui avait fait deux victimes.

Le ministère des Transports (MTQ) indique qu’il planchait depuis plusieurs années sur un projet de réaménagement global de l’intersection. L’accident qui a coûté la vie à Adelyne Brunelle Champagne et à son conjoint Lenny Isabelle a été le déclencheur pour que ces travaux se réalisent plus vite, au moins en partie, reconnaît la porte-parole régionale du ministère des Transports (MTQ), Roxanne Pellerin.

«Suite à l’accident malheureux du 10 octobre, le ministère a fait divers scénarios pour devancer une partie du projet pour améliorer la sécurité à cette intersection rapidement. Suite aux analyses, le ministère a convenu que les étapes d’avancement du projet permettent de mener une phase intermédiaire du projet de réaménagement global. Les analyses ont déjà été faites, donc une grande partie du travail a été faite», indique-t-elle.

Un arrêt obligatoire sera donc ajouté au cours du mois de novembre dans les deux directions sur le boulevard de Port-Royal. Des îlots centraux seront également construits. La construction d’une bretelle pour le virage à droite pour les automobilistes sortant de l’autoroute et la bonification de l’éclairage dans ce secteur sont également prévues.

Des panneaux prévenant les automobilistes de l’entrée en vigueur d’une nouvelle signalisation ont d’ailleurs été installés jeudi par le MTQ. Quant aux îlots, un marquage sera fait en novembre avec de la peinture sur la chaussée et des cônes seront installés temporairement pour que les automobilistes puissent les voir à l’avance. À terme, ces îlots seront en béton.

Le MTQ ne s’est pas avancé sur un échéancier pour la réalisation des deux autres mesures comprises dans le réaménagement, soit la bonification de l’éclairage et l’aménagement de la bretelle pour le virage à droite à la sortie de l’autoroute.

«On va installer des panneaux à affichage variable quand la nouvelle signalisation en vigueur, pour en aviser les usagers et leur signifier d’être prudents», ajoute Mme Pellerin.

Des clignotants devraient également être installés sur les panneaux d’arrêt au cours de l’hiver.

«Ça aurait dû être fait depuis des années»

Le père d’Adelyne Brunelle Champagne, Steeve Champagne ne peut que se réjouir de l’implantation de cette nouvelle signalisation. Il déplore cependant qu’il ait fallu que sa fille perde la vie pour que les choses bougent enfin.

«Ce que je trouve dommage dans ça, c’est que ça aurait dû être fait depuis des années. Mais on dirait que c’est seulement après un certain nombre d’accidents graves avec des blessés et des décès que ça se fait. Là, tout le monde en a, des bons projets», estime-t-il.

Selon M. Champagne, plusieurs accidents surviennent chaque semaine à cette intersection, même si la plupart sont des accrochages avec dégâts matériels seulement. Il affirme que les habitués du secteur évitent cette sortie, la jugeant dangereuse.

«Les gens qui connaissent le coin, ils savent que sur l’heure du souper, ce n’est pas sortable. Les gens continuent sur la 30 et ils sortent plus loin sur le boulevard de Port-Royal, où c’est plus sécuritaire», rapporte-t-il.

Le réaménagement prochain de l’intersection qui lui a arraché sa fille et son gendre est donc une bien mince consolation pour Steeve Champagne. Le père poursuit son deuil, un long processus qui a pu s’amorcer cette semaine lorsque la famille s’est réunie pour dire un dernier au revoir à Adelyne.

«On a reçu les cendres mardi et on a fait ça chez sa mère. Ça a été dur. On a fait ça à la maison, avec juste la famille immédiate: moi, mon ex et les enfants. Ça prenait ça pour boucler la boucle», confie-t-il.

«Un électrochoc pour tout le monde»

Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, se réjouit également de la décision du MTQ. Pour lui, l’installation d’arrêts obligatoires sur le boulevard de Port-Royal était le minimum à faire.

«Ça nous apparaissait important, dans un premier temps, de couper la rapidité du trafic dans le sens nord-sud. Si ça ne fonctionne pas avec les quatre stops, on essaiera autre chose, mais on voulait que ça se fasse immédiatement. Même s’il n’y a pas une tonne d’accidents à cet endroit, il y a une tonne de danger», concède-t-il.

Le premier magistrat félicite par ailleurs le MTQ pour avoir agi rapidement.

«Cet événement-là (l’accident) a accéléré le processus, c’est évident. Ç’a été un électrochoc pour tout le monde», croit-il.

Rappelons que l’accident qui a fauché les vies d’Adelyne Brunelle Champagne et de Lenny Isabelle était survenu vers 17h30, le 10 octobre. Les deux victimes arrivaient de l’autoroute 55 et étaient en train de traverser le boulevard pour se rendre sur la rue Blondin lorsque leur véhicule a été percuté de plein fouet par une camionnette qui roulait en direction nord. Selon ce qu’avait alors déclaré la police, la visibilité était réduite en raison de fortes pluies au moment de l’accident.