Le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, dit que la situation va relativement bien concernant l’accès restreint à la Haute-Mauricie.
Le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, dit que la situation va relativement bien concernant l’accès restreint à la Haute-Mauricie.

Accès restreint à la Haute-Mauricie: «C’est plus tranquille»

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
La Tuque — Jusqu’à maintenant, la Haute-Mauricie ne recense aucune personne infectée à la COVID-19 sur son territoire. Depuis déjà trois semaines, l’accès au territoire est restreint et le message semble avoir finalement passé. Le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, indique que la situation va «relativement bien» sur les différentes routes d’accès, malgré des incidents «très isolés».

«Ça se passe bien! Depuis la semaine dernière, c’est plus tranquille. Ce sont plus des cas isolés», lance Pierre-David Tremblay.

Du côté de Parent, on assure qu’il y a beaucoup moins d’achalandage et qu’il s’agit principalement de gens attitrés à des services essentiels.

«Entre Parent et Mont-Laurier, ça se passe bien. Si ce n’était pas le cas, on demanderait des patrouilles accrues et on pourrait mettre nos premiers répondants», assure le maire Tremblay.

Les patrouilles et différents points de contrôle des policiers ont également l’effet dissuasif escompté sur la 155 Nord.

«Les dernières statistiques que j’ai eues faisaient état de l’interception de 60 véhicules en environ une semaine et demie. Ils en ont retourné deux là-dessus. Ça fonctionne», a-t-il indiqué.

Au sud, où il y a eu plus de récalcitrants, le maire indique que la situation est mieux.

«Ce que l’on constate actuellement, c’est que ce sont seulement des services essentiels, l’approvisionnement, des rendez-vous médicaux, etc. […] Les policiers ont donné l’équivalent de six billets, c’est l’information que j’avais. À un certain moment, ils retournaient des gens tous les jours, là, c’est une situation exceptionnelle de retourner des gens», note M. Tremblay.

À la Sûreté du Québec, on nous indique qu’on ne tient pas de bilan par région.

Il y a quand même des gens qui ont tenté de traverser illégalement les barrages. Le maire souligne effectivement qu’il y a eu «sept ou huit cas de morons».

«La Ville a également été mise au courant de quelques cas d’abus. On a eu un cas au Lac-Édouard où des gens ont tenté d’y aller en avion, mais le lac ne s’y prêtait pas pour amerrir. On a eu quelques cas d’horreur, mais avant Pâques principalement», lance le maire Tremblay.

Ce dernier rappelle aux villégiateurs que ce n’est surtout pas le temps de venir au chalet. Il rappelle également aux citoyens que ce n’est pas le moment de baisser la garde et qu’il faut continuer de suivre les règles.

«Ce n’est pas une chance d’être jusqu’à maintenant épargné par la COVID-19, c’est le résultat d’une population disciplinée. On est à zéro et c’est certain que de fermer le secteur ça aide», soutient Pierre-David Tremblay.

Réunion du conseil municipal à huis clos

La prochaine assemblée du conseil municipal aura lieu à huis clos. La majorité des élus seront d’ailleurs présents, mais via le téléphone.

Les citoyens pourront suivre en direct à la télévision sur les ondes de la télévision communautaire pour les clients de Câblevision, et en direct sur la page Facebook de l’Écho de La Tuque.

De nouvelles mesures permettront quand même aux citoyens de poser leurs questions à distance. Toutes les questions reçues seront posées lors de la période de questions du public.

Il suffit d’appeler Info-Service au 819 676-5091 ou sans frais au 1 866 523-2121.

Vous pourrez aussi poser vos questions par courriel en écrivant à l’adresse: conseil@ville.latuque.qc.ca