Le président de la section locale 9700 du Syndicat des Métallos, Clément Masse.

ABI: la médiation se poursuit

BÉCANCOUR — Même si les parties se font discrètes, la médiation se poursuit pour tenter de résoudre le lock-out à l’Aluminerie de Bécancour. Depuis lundi, les médiateurs Lucien Bouchard et Jean Nolin sont en mode rencontre afin de dénouer cette impasse qui dure depuis près de cinq mois.

Les discussions se déroulent au moment même où l’employeur veut contester la décision du Tribunal des droits de la personne affirmant que l’entreprise fait preuve de discrimination salariale envers ses travailleurs étudiants. Ce verdict oblige l’entreprise à verser entre un et 2,5 millions de dollars en compensations salariales à quelque 230 étudiants. À moins qu’ABI obtienne l’autorisation d’en appeler et réussisse à faire casser cette décision par la Cour d’appel.

Et lorsque la direction de l’Aluminerie de Bécancour avait informé le ministère du Travail qu’elle était prête à entamer de nouvelles négociations, le syndicat apprenait au même moment qu’il avait eu gain de cause dans sa plainte relative à des briseurs de grève.