ABI : les partis unissent leurs voix

BÉCANCOUR — Les candidats de la Coalition avenir Québec, du Parti libéral du Québec, du Parti québécois et de Québec solidaire dans Nicolet-Bécancour ont uni leurs voix ce jeudi, à Bécancour, afin de lancer un message de réconciliation aux syndiqués et à l’employeur dans le dossier de l’Aluminerie de Bécancour, en lock-out depuis six mois.

Donald Martel, de la CAQ, Marie-Claude Durand, du PLQ, Lucie Allard, du PQ, et François Poisson, de QS, ont voulu signifier que ce conflit va au-delà des idéologies politiques et touche l’ensemble de la population de la région.

«On a de la famille, des amis qui travaillent à l’ABI, chez les sous-traitants», a souligné Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour.

François Poisson, instigateur de ce mouvement, a indiqué vouloir encourager les discussions de bonne foi entre les deux parties.

«Peut-être qu’en montrant qu’entre nous, il n’y a pas de tensions, qu’on est capable de s’entendre, ça fera boule de neige et ça teintera les négociations», a affirmé M. Poisson.

Les candidats disent également faire confiance au médiateur nommé, M. Lucien Bouchard.

En somme, ils souhaitent que les négociations reprennent entre la partie patronale et syndicale afin que le conflit se règle le plus rapidement possible.