Robert Lalonde

À surveiller en 2020 dans la MRC de Maskinongé

Robert Lalonde

Une nouvelle année commence pour le préfet Robert Lalonde et 2020 risque d’être aussi occupée que 2019, ne serait-ce que pour l’avancement du projet d’internet haute vitesse à la grandeur du territoire de la MRC de Maskinongé.

Celui qui est aussi le président de Maskicom, l’organisme à but non lucratif qui chapeaute ce projet de couvrir les zones rurales de cette MRC, est récemment sorti sur la place publique pour dénoncer «l’obstruction systématique» de Bell Canada dans l’émission des permis d’espace de location sur les poteaux longeant les routes. M. Lalonde souhaite que le dossier progresse afin que le service soit disponible dans les meilleurs délais, car Maskicom a jusqu’au 31 mars 2021 pour réaliser son projet.

Yves Perron

Ce dossier d’internet haute vitesse interpelle Yves Perron. Le député bloquiste de Berthier-Maskinongé a déjà réclamé une intervention du gouvernement Trudeau afin de dénouer cette impasse. Le successeur de Ruth Ellen Brosseau sait qu’il aura du pain sur la planche en matière de défense des producteurs agricoles, lui a la responsabilité de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la gestion de l’offre dans le cabinet fantôme du chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet.

Yves Perron

Michel Lemay

Michel Lemay a connu une fin d’année mouvementée à la mairie de Saint-Barnabé. Sa gestion du contrat de déneigement accordé de gré à gré à une entreprise de Yamachiche en octobre a attiré l’attention de nombreux citoyens de la localité et de différents médias.

Michel Lemay

Le dossier a amené la Commission municipale du Québec à l’examiner de plus près. Michel Lemay est cité en déontologie par la Commission municipale pour favoritisme et pour avoir prononcé des paroles désobligeantes envers les femmes.

L’audition pourrait avoir lieu dans les premières semaines de 2020.