Le jugement en appel sur la pyrrhotite est attendu pour les premiers mois de 2020.
Le jugement en appel sur la pyrrhotite est attendu pour les premiers mois de 2020.

À surveiller en 2020

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

Lac Saint-Pierre

L’Association des pêcheurs du lac Saint-Pierre tente toujours de faire lever le deuxième moratoire de cinq ans sur la pêche à la perchaude imposé par le gouvernement en 2017 et ce, malgré les avis du Comité scientifique sur la perchaude selon lesquels l’espèce est menacée notamment par la détérioration de son habitat subaquatique par l’agriculture intensive.

Ferme Tarieu

Un nouvel attrait touristique sera à visiter, en 2020. La Ferme du Tarieu, brasserie et distillerie vient tout juste d’être inaugurée près de l’autoroute 40, au cours de l’automne, à Sainte-Anne-de-la-Pérade. Les deux jeunes entrepreneurs, Alexandre Perreault et Maxime Carpentier, ont remporté le Prix Nouvelle entreprise lors de la Soirée prestige 2019 de la Communauté entrepreneuriale des Chenaux.

Pyrrhotite

Le jugement en appel sur la pyrrhotite ne sera finalement déposé qu’au cours des premiers mois de 2020. Entre-temps, la Coalition d’aide aux victimes de la pyrrhotite a encore beaucoup de pain sur la planche. Elle demande aux municipalités de déposer leurs revendications aux gouvernements de Québec et d’Ottawa afin de mettre plus rapidement un terme à cette saga qui entame, en 2020, sa deuxième décennie.

Matières compostables

C’est en 2020 que la population de la Mauricie saura de quelle manière se fera la gestion de ses matières compostables. Le conseil d’administration de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie devrait se prononcer au cours de cet hiver. Ce n’est toutefois pas en 2020 que les citoyens verront le fameux bac brun s’ajouter au bac bleu et au bac noir.

La Gabelle

Les travaux pour rétablir le lien interrives La Gabelle devraient débuter dès que sol sera dégelé.

Dès que le sol sera dégelé, au printemps, les travaux visant à rétablir le lien interrives La Gabelle devraient s’amorcer. En janvier, les municipalités touchées par la fermeture de ce lien, Notre-Dame-du-Mont-Carmel et Saint-Étienne-des-Grès, déposeront une demande d’aide financière à cet effet au Fonds d’aide au rayonnement des régions afin de défrayer 50 % du coût du projet, l’autre moitié étant assumée par Hydro-Québec.