La Route des brasseurs mettra en valeur douze microbrasseries de la région. L’occasion idéale pour y découvrir les richesses du terroir mauricien. De gauche à droite : Alex Dorval, président du regroupement des microbrasseries de la Mauricie, Marie-Josée Savard, coordonnatrice marketing et développement agrotourisme chez Tourisme Mauricie et Jean-Denis Girard, député de Trois-Rivières.

À la découverte de la bière de la Mauricie

TROIS-RIVIÈRES — Le Regroupement des microbrasseries de la Mauricie (RMM) a annoncé mardi la mise en place de son parcours brassicole, La route des brasseurs. Le parcours sera composé de douze microbrasseries de la région.

Le député de Trois-Rivières, Monsieur Jean-Denis Girard, a également annoncé dans le cadre du lancement, au nom de la ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie, Madame Julie Boulet, une aide financière de 80 000 $.

La route des brasseurs fonctionnera avec un passeport imprimé, qui sera bientôt disponible dans les microbrasseries participantes. Chaque visite d’une microbrasserie permettra d’amasser des points pour au final se mériter des cadeaux, comme des verres ou des t-shirts.

Plusieurs rabais sont également prévus pour les participants de la route, que ce soit la pinte au prix du verre ou un pourcentage de rabais sur la palette de dégustation.

Les conducteurs désignés ne seront pas mis de côté avec une offre diversifiée de boissons sans alcool.

Les microbrasseries participantes ont été sélectionnées selon quatre critères: l’indépendance, avoir un espace de dégustation, brasser sur place et être située en Mauricie ou tout près de ses limites territoriales.

On remarquera que Le Trou du diable de Shawinigan, vendue récemment à Molson Coors, ne fait partie du trajet.

De La Tuque à Bécancour en passant par Saint-Casimir, les visiteurs pourront être «initiés aux différentes microbrasseries de la région», comme le mentionne Jean-Denis Girard. Le député de Trois-Rivières estime que ce nouvel attrait permettra d’attirer les touristes des quatre coins du Québec en région.

Faire valoir le terroir mauricien
Le parcours permettra notamment de satisfaire les épicuriens amateurs de malt et de houblon.

«Le tourisme gourmand est un secteur qui est en ébullition», précise Marie-Josée Savard, coordonnatrice marketing et développement agrotourisme chez Tourisme Mauricie.

La route des brasseurs mettra en valeur non seulement les bières des microbrasseries de la Route, mais également l’expertise et le savoir-faire des maîtres brasseurs.

«Notre regroupement vise à ancrer nos bières dans le terroir pour que les gens vivent une expérience typiquement mauricienne», souligne Alex Dorval, président du RMM.