La candidate libérale dans Nicolet-Bécancour, Marie-Claude Durand, a inauguré son local électoral à Bécancour jeudi.

9000 kilomètres plus tard...

BÉCANCOUR — Après avoir parcouru plus de 9000 kilomètres depuis son investiture le 4 mars dernier, la candidate libérale dans Nicolet-Bécancour, Marie-Claude Durand, a inauguré son local électoral, jeudi, dans le secteur Saint-Grégoire, à Bécancour, lançant du même coup officiellement sa campagne électorale.

Les enjeux qu’elle retient de cette grande tournée sont les suivants: l’immigration, la mobilité durable et l’agriculture. «Et de ces enjeux vont émaner des engagements concrets», a-t-elle fait savoir.

Qu’en est-il du parc industriel et portuaire de Bécancour? «Avec Maurice Richard, je vais soutenir les entreprises qui veulent s’en aller là. Je suis toujours pour le développement de la région. On ne refusera rien», a-t-elle indiqué en entrevue tout en avouant que s’agissant souvent d’entreprises à l’international, leur implantation est tributaire des marchés mondiaux.

Selon celle-ci, ce périple lui aura permis de rencontrer la plupart des élus municipaux ainsi que les représentants des organismes communautaires et socio-économiques. De plus, Mme Durand est allée à la rencontre des citoyens lors de différents événements organisés par les organismes à but non lucratif du comté dont les Chevaliers de Colomb, les Optimistes, les FADOQ et l’AFEAS. «Et je compte bien ne pas m’arrêter là. Je vais terminer ma tournée des municipalités et entreprendre le porte-à-porte», a-t-elle annoncé.

Si cette dernière a choisi Bécancour pour y installer son bureau électoral, une fois élue, elle promet d’ouvrir deux autres bureaux de circonscription, soit à Saint-Guillaume et Sainte-Françoise-de-Lotbinière, «afin d’offrir un service de proximité aux citoyens».

«Je suis fière d’être la candidate libérale dans Nicolet-Bécancour. Je veux faciliter la vie des gens qui habitent ici», conclut celle qui souhaite la venue de son chef Philippe Couillard dans le comté durant la campagne.