De gauche à droite: Guillaume Lafontaine, président, Jessika Lessard-Voisard, directrice générale, Caroline Proulx, ministre du Tourisme et Sonia LeBel, ministre de la Justice et députée de Champlain en compagnie de la mascotte Gigoteau.
De gauche à droite: Guillaume Lafontaine, président, Jessika Lessard-Voisard, directrice générale, Caroline Proulx, ministre du Tourisme et Sonia LeBel, ministre de la Justice et députée de Champlain en compagnie de la mascotte Gigoteau.

82e saison de pêche au poulamon: la glace sera prête pour le 26 décembre

Sainte-Anne-de-la-Pérade — Ce n’est pas tout le monde qui oserait s’y risquer, mais les pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne savent très bien qu’avec deux ou trois pouces d’épaisseur, ils peuvent marcher sur la glace en toute sécurité. Elle a d'ailleurs maintenant atteint l’épaisseur souhaitée pour installer les cabanes à pêche en toute sécurité. Il ne manque qu’un peu de neige et tout sera prêt pour le 26 décembre, jour d’ouverture.

Dans la petite communauté de Sainte-Anne-de-la-Pérade où vivent quelque 2000 habitants, ce n’est pas tant la météo qui fait les conversations à l’épicerie, au coin de la rue ou au hasard des rencontres, en hiver. Depuis le 16 novembre, c’est l’épaisseur de la glace, raconte la mairesse, Diane Aubut. «Est-elle prise? Va-t-elle rester?»

Ce phénomène péradien annuel, unique au monde en hiver, n’est pas sans rappeler celui que vit annuellement la municipalité de Saint-Tite durant son Festival western. Les week-ends, pendant le Festival de pêche aux poulamons, le nombre de personnes qui se trouvent sur le territoire gonfle à plus de sept fois son volume. «Il y a plus de monde sur la glace que dans tout le village. C’est presque une ville», s’émerveille la mairesse. Plus de 100 000 visiteurs de partout au Québec et même des quatre coins du monde y afflueront durant la saison des petits poissons des chenaux. C’est une manne importante pour les commerces et entreprises de la municipalité, souligne-t-elle.

La saison 2019-2020 s’annonce exceptionnelle. «Le 16 novembre, la rivière Sainte-Anne gelait. C’est du jamais vu», se réjouit Steve Massicotte, président sortant de l’Association des pourvoyeurs.

«Les pourvoyeurs sont en train d’arroser sur la glace. Les poteaux sont installés. L’électricité est en train de s’installer et graduellement, vous allez voir arriver les petits chalets», dit-il. «Grâce à cette météo en notre faveur, on peut officiellement confirmer que la saison de pêche va débuter le 26 décembre», annonce-t-il.

La 82e saison débute avec un tout nouveau président, Guillaume Lafontaine et une toute nouvelle directrice générale, Jessika Lessard-Voisard. L’ancien président, Steve Massicotte, ne se tiendra pas trop loin, car il assumera le rôle de porte-parole de l’Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne de sa belle voix radiophonique, comme l’a si bien souligné la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, présente mardi au lancement de la nouvelle saison. Mme Proulx était accompagnée de la ministre de la Justice, Sonia LeBel, afin d’annoncer une aide financière de 23 000 $ à l’événement dans le cadre du programme Aide financière aux festivals et aux événements touristiques.

La programmation 2019-2020 s’amorcera dès le lendemain de Noël. Le site sera agrémenté de jeux gonflables, mini-golf, glissoires, patinoires, billard-soccer et maquillage pour enfants.

Les balades en tramway seront offertes après le jour de l’An.

Après le congé scolaire, l’animation se poursuivra les week-ends.

Le 25 janvier, les traditionnelles motoneiges anciennes débarqueront sur la glace pour une septième édition de la Randonnée du pêcheur. Leur arrivée est prévue à la Place du Festival.

Le Festival en tant que tel débutera le samedi, 1er février et se déroulera pendant les trois premiers week-ends du mois. La programmation musicale a été renouvelée. Des chansonniers se relaieront au cours de ces week-ends sur les places d’animation.

En nouveauté, le 8 février, les festivaliers pourront faire un vol captif en montgolfière au-dessus de la rivière et du village de pêche.

Le Festival se clôturera le 16 février. À cette occasion, les visiteurs pourront entendre le quintette Oaks Above en formule acoustique au bord du feu.

Pour les tout petits, la mini-ferme et le carrousel de poneys seront de retour. Tournoi de volley-ball amateur et Journée de la mascotte feront aussi partie des activités de la programmation.

Le Festival rappelle que les pourvoyeurs sont en activité en tout temps. On invite donc les visiteurs à venir vivre une expérience de pêche de nuit au village illuminé. La tarification demeure la même que l’an dernier.