Parmi les églises participantes, il y aura celle de Sainte-Anne-de-la-Pérade.
Parmi les églises participantes, il y aura celle de Sainte-Anne-de-la-Pérade.

75 ans après la guerre, les cloches se feront entendre

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — À 11 h précises, vendredi, les cloches se feront entendre à Trois-Rivières, La Tuque, Shawinigan, Yamachiche, Louiseville de même que dans les MRC des Chenaux et de Mékinac.

Cet événement, coordonné par le Diocèse de Trois-Rivières, vise à souligner le jour du 75e anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Le 8 mai 1945, en effet, le premier ministre britannique Winston Churchill et le président américain Harry Truman annonçaient la fin de la guerre et le Jour de la Victoire.

À cette occasion, toutes les églises avaient simultanément fait sonner leurs cloches à 11h du matin.

Les église Jean-XXIII, Saint-Gabriel, Saint-Lazare, Saint-Laurent, Sainte-Bernadette, Sainte-Catherine-de-Sienne, Sainte-Famille et Sainte-Thérèse des secteurs de Trois-Rivières et de Cap-de-la-Madeleine participeront, de même que l’église Saint-Zéphirin de La Tuque et l’église Saint-Étienne, tout comme à la cathédrale, au centre-ville de Trois-Rivières.

À Shawinigan, on entendra les cloches des églises Saint-Georges, Saint-Jean-Baptiste et Saint-Paul.

À l’ouest du diocèse, les églises Sainte-Anne d’Yamachiche et Saint-Antoine-de-Padoue de Louiseville se joindront au mouvement.

Du côté de Mékinac, on entendra aussi les cloches de l’église Notre-Dame-de-Montauban et de Saint-Rémi à Lac-aux-Sables.

Ce sera également le cas dans la MRC des Chenaux avec les églises de Sainte-Geneviève et de Sainte-Anne-de-la-Pérade.

D’autres églises pourraient se joindre à cette activité de commémoration.

Rappelons que quelque 131 000 Québécois ont pris part à l’effort de la libération de l’Europe au cours de la Seconde Guerre mondiale.

À cause de la COVID-19, les églises ne peuvent ouvrir leurs portes aux rassemblements, mais souhaitent demeurer «solidaires de l’Histoire et de l’actualité avec la volonté de construire un monde toujours plus juste et pacifique», indique le Diocèse.