François Arsenault, responsable des activités de conditionnement physique individuel, Isabelle La Vergne, directrice du CAPS Léopold-Gagnon, Jean-François Brunelle, préparateur physique en chef, et Julien Glaude-Roy, préparateur physique pourront profiter de nouveaux équipements d’entraînement dans le cadre de leur travail, alors que l’UQTR annonce un investissement de près de 700 000 $ au CAPS.

700 000 $ pour des appareils d’entraînement au goût du jour

Trois-Rivières — Le Centre de l’activité physique et sportive (CAPS) Léopold-Gagnon de l’UQTR poursuit sa cure de rajeunissement. Ce sont près de 700 000 $ qui seront investis pour moderniser et remplacer des équipements dans les salles d’entraînement du centre sportif d’ici le mois de mai.

Des appareils de musculation et d’exercices cardiovasculaires à la fine pointe de la technologie viendront remplacer une partie des équipements actuels. La configuration des salles sera revue pour accueillir les nouveaux modules. «Les tendances actuelles vont vers des cycles d’entraînement par intervalles qui nécessitent plus d’espaces libres et moins d’appareils guidés», fait valoir Yaël Blanchet-Godbout, agent d’information au CAPS.

On indique que ce sont les deux salles d’entraînement, celle à l’étage et celle du sous-sol, dédiée aux étudiants-athlètes, qui bénéficieront de l’investissement. Une nouvelle aire de jeu interactif qui transforme le gymnase en espace immersif sera également mise à profit des camps de jour et des enfants qui utilisent les installations dans le cadre de journées pédagogiques.

Un nouveau logiciel de gestion, ayant nécessité un investissement de 60 000 $, permettra quant à lui de consulter la programmation, de s’inscrire aux activités et d’effectuer les paiements en ligne.

Pour ce qui est des appareils dont on devra se départir pour faire place aux nouveaux équipements, on explique être présentement à la recherche d’associations sportives de la région ou d’écoles qui pourraient être intéressées par ceux-ci.

L’annonce de cette semaine vient s’ajouter au montant de 1,7 million $ déjà prévu pour la réfection de la piste d’athlétisme et du terrain synthétique de soccer de l’UQTR et à celui de 1,2 million $ initialement projetés pour les travaux à la piscine, portant les investissements totaux à plus de 3 millions $ pour l’ensemble du complexe sportif.

Rappelons que la facture des travaux à la piscine devrait grimper de «plusieurs centaines de milliers de dollars», comme l’indiquait récemment Daniel McMahon, recteur de l’UQTR, en entrevue au Nouvelliste. Ce dépassement de coût est dû à l’effritement du béton situé sur les deux côtés longs de la piscine. Il reste encore à déterminer si cela relève d’une usure normale ou d’un vice de construction et, conséquemment, de qui s’acquittera de la facture. Aucune date n’est encore prévue pour la réouverture de la piscine.