Paul Lacoursière, Bell cause pour la cause, Yves Blanchette, Regroupement des organismes de base en santé mentale, Lyne Douville, professeure à l’UQTR, Danielle Gamelin, directrice générale de la Fondation santé BNY, Marie-Andrée Rousseau, directrice d’Emphase et Annie Lamothe, directrice Grands frères, grandes sœurs de Trois-Rivières.

51 000 $ versés à trois organismes

TROIS-RIVIÈRES — La Fondation Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska de même que les organismes Emphase et Grands frères et Grandes sœurs se partageront un don de 51 000 $ octroyé mardi par le Fonds communautaire Bell cause pour la cause.

L’organisme sans but lucratif EMPHASE (Entraide Mauricie-Centre-du-Québec pour hommes agressés sexuellement dans l’enfance) recevra 6000 $. Le don de Bell sera utilisé pour offrir des ateliers en groupe de soutien par les pairs à environ une cinquantaine d’hommes durant l’année. «Il permettra aux hommes de discuter des difficultés vécues à la suite des agressions sexuelles subies dans le passé», indique la directrice, Marie-Andrée Rousseau.

C’est un don de 25 000 $ qui est remis à la Fondation Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska dont la deuxième priorité est la santé mentale. Deux autres organismes communautaires, la Traverse du Sentier et la Chrysalide travailleront en collaboration avec la Fondation pour réaliser le projet qui vise à aider les personnes présentant des troubles d’anxiété, de dépression et d’estime de soi, indique la directrice générale, Danielle Gamelin. Des ateliers d’autosoins seront offerts gratuitement à ces participants pendant 10 semaines.

Finalement, Grands frères et Grandes sœurs bénéficiera de 20 000 $. Cette somme servira à mettre sur pied un projet pour les jeunes du primaire référés par le Centre de pédiatrie sociale visant à les jumeler avec des jeunes de 4e et 5e secondaires. «On a énormément de demandes», indique la directrice, Annie Lamothe.