Le maire Yves Lévesque et Marc-André Godin, chef du service de la planification et programmes à la Ville de Trois-Rivières, étaient du côté du Salon du maire mardi.

50 ans pour l’hôtel de ville

Trois-Rivières — Comme chaque année depuis maintenant seize ans, Yves Lévesque présente une exposition au Salon du maire. L’édition 2018 mettra en vedette l’hôtel de ville qui célébrera, en janvier prochain, son 50e anniversaire. Pour l’occasion, plusieurs photographies d’archives orneront les murs de la pièce.

Véritable emblème du paysage au centre-ville de Trois-Rivières, l’hôtel de ville a été inauguré le 26 janvier 1968.

«Il s’agit d’un événement historique assez important et compte tenu de son architecture, de sa valeur au niveau de la localisation géographique et de ce que cela a représenté comme moteur de revitalisation du centre-ville dans les années 60, nous avons décidé de faire l’exposition sur l’hôtel de ville», explique Marc-André Godin, chef du service de la planification et programmes à la Ville de Trois-Rivières.

Bien que l’exposition soit historique, une touche artistique a été apportée aux images. Le photographe Gilles Roux a effectué des retouches de couleur afin de faire un clin d’œil à la vie entourant le bâtiment trifluvien.

En plus de l’esquisse de l’hôtel de ville et d’une photo de la maquette de la place de l’Hôtel-de-Ville, toutes deux réalisées par l’architecte Jean-Claude Leclerc en 1967, les photographies choisies présentent des points de vue différents de la bâtisse et suggèrent un tour d’horizon de 360 degrés en quelques images seulement.

«L’objectif de la reconstruction de l’hôtel de ville en 1968 était surtout d’agir comme grand moteur de revitalisation du centre-ville. Le grand chantier de l’hôtel de ville a été aussi le grand chantier d’une relance de l’économie du centre-ville. Force est d’admettre que 50 ans plus tard, l’hôtel de ville répond toujours au besoin et est toujours une œuvre architecturale qui est assez spectaculaire et la fonction publique continue d’y trouver son siège. Il s’agit probablement du patrimoine de demain», ajoute M. Godin.

Au cours de la prochaine année, les invités au Salon du maire auront l’occasion de voir ces photographies d’archives soulignant le 50e anniversaire du complexe de l’hôtel de ville et de la Maison de la culture.