Cet immeuble de la rue Vincent-Bélanger est le dernier à être démoli et fera bientôt place à huit nouvelles maisons en rangées.

3,8M$ pour achever la reconstruction du quartier Adélard-Dugré

L’ambiance était clairement à la fête, mardi matin dans le quartier Adélard-Dugré de Trois-Rivières, alors que le gouvernement du Québec a confirmé l’aide financière attendue pour la reconstruction de 33 unités de logements. Du coup, l’Office municipal d’habitation (OMH) de Trois-Rivières, qui gère ce parc immobilier d’habitations à loyer modique, vient confirmer l’achèvement de ce grand projet de revitalisation débuté en 2011.

Mardi, ce sont donc 3,8 M$ qui ont été confirmés par la ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l’Habitation, Lise Thériault. À ce montant s’ajoute une participation financière de 421 300 $ de la Ville de Trois-Rivières pour attacher le financement nécessaire à ce projet de reconstruction de près de 4,2M$. Le dernier immeuble d’habitation de la rue Vincent-Bélanger à être démoli le sera sous peu afin de faire place à huit nouvelles maisons en rangées de trois ou quatre chambres. On verra également pousser un nouvel immeuble de l’autre côté du boulevard des Chenaux, cette fois de 25 unités de logements d’une chambre.

Bâti en 1973 en même temps que la construction de l’autoroute 40, le quartier Adélard-Dugré avait été construit rapidement sur un terrain non propice, si bien qu’après plus de trente ans, les logements étaient devenus désuets, voire même insalubres, rappelle le président du conseil d’administration de l’OMHTR, Robert De Nobile.

Le président de l’OMHTR Robert de Nobile, la ministre Julie Boulet, le député de Trois-Rivières Jean-Denis Girard, la conseillère municipale Valérie Renaud-Martin, la ministre Lise Thériault, le directeur de l’OMHTR Marco Bélanger ainsi que la mairesse suppléante de Trois-Rivières Ginette Bellemare.

Entre 2011 et 2014, 76 logements ont été reconstruits et les services environnants ont été repensés en fonction d’une idéologie prônant la mixité sociale et l’ouverture de ce quartier autrefois enclavé. Depuis, les bâtiments servant aux activités communautaires, dont la Maison des jeunes Action-Jeunesse qui fête ses 30 ans cette année, ont été relocalisés au centre du quartier, en plus de l’aménagement d’aires de jeux désormais utilisées par l’ensemble des citoyens du secteur, et non seulement des résidents d’Adélard-Dugré. Les travaux qui seront entamés sous peu compléteront la revitalisation complète de ce quartier, qui aura nécessité des investissements de 16,5 M$. Les appels de soumissions seront d’ailleurs lancés bientôt, et les locataires des immeubles touchés ont déjà été relocalisés temporairement en attendant la fin des travaux, prévue pour juillet 2019.

Des ouvertures vers des projets de développement domiciliaire avoisinants, de même que la vente de terrains pour le développement de commerces de proximité, sont également au programme pour l’OMHTR qui vise toujours la plus grande mixité sociale possible à cet endroit.

«En permettant la reconstruction de logements sociaux assurant un milieu de vie sain et abordable, cette aide financière s’inscrit dans la volonté du gouvernement du Québec d’améliorer les conditions d’habitation de ceux et celles qui en ont le plus besoin», a déclaré la ministre Lise Thériault.

«Nous connaissons bien les problèmes liés aux logements sociaux. Cet investissement, bien sûr, ne réglera pas tous les problèmes, mais viendra certainement améliorer la qualité de vie d’une tranche de la population trifluvienne», ajoute la conseillère municipale et mairesse suppléante de Trois-Rivières, Ginette Bellemare.