De gauche à droite: Éric Milette, directeur général du Collège Shawinigan, le député Pierre Giguère et le maire, Michel Angers.

3,6 millions $ pour la piscine du Collège Shawinigan

SHAWINIGAN — La piscine intérieure du Collège Shawinigan a été construite en 1974. Inutile de dire qu’elle a besoin d’un sérieux coup de rajeunissement. Or le Collège a annoncé, jeudi, un investissement de 3,6 millions $ afin de restaurer et d’améliorer la seule piscine aux dimensions semi-olympiques au Centre-de-la-Mauricie.

Le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, est venu annoncer, jeudi, une aide financière de 1,9 million $ provenant du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport pour ce projet. Le reste de la somme provient du Collège et de ses partenaires, indique le nouveau directeur du Collège, Éric Milette.

Les travaux devraient débuter au cours de l’été 2020 et se terminer à la fin de la session d’automne, de la même année, indique-t-il.

Cette piscine reçoit 1300 utilisateurs sur une base régulière, notamment pour des activités d’initiation ou de compétitions. Plus de 1700 heures de cours y sont dispensées annuellement. La piscine accueille la population pour des bains libres, des entraînements de diverses équipes de compétition de même que des activités du Club de canotage de Shawinigan pour la qualification de moniteurs et de sauveteurs aquatiques. Cinq groupes privés viennent aussi y faire leurs entraînements.

«Cette excellente nouvelle contribuera à l’atteinte d’un des principaux objectifs du Collège, soit celui de maintenir une offre de services de qualité supérieure et de toujours viser l’excellence», indique le directeur général. «Disons-le, c’est un réel privilège de profiter d’une piscine et d’installations sportives au Collège Shawinigan», dit-il.

La piscine joue donc «un rôle essentiel pour la communauté collégiale et la population de Shawinigan», résume M. Milette. «Il s’y déroule des activités sportives et récréatives dans les sphères de l’initiation, de la récréation, de la compétition et de l’excellence», donc une clientèle variée de tous les âges, souligne-t-il.

«C’est dans ce bassin que se sont déroulées, à l’été 2012, les finales des Jeux du Québec», rappelle-t-il.

«Le plateau actuel est considéré par plusieurs experts comme étant en fin de vie», dit-il. «Des travaux majeurs s’imposent.»

«La coquille de la piscine est en fin de vie. Il y a un peu de fuites d’eau. Il y a aussi des vestiaires qui vont être rénovés, mais le gros des travaux est pour la piscine», indique le député Giguère.

«C’est un beau cadeau à l’approche du 50e anniversaire de notre collège», indique le maire, Michel Angers, en rappelant l’importance du moteur économique que représente le Collège Shawinigan.