Sarah-Ève Morin-Boisvert et son grand-père Roger Morin lors du défi têtes rasées Leucan.

32 000 $ pour le 9e Défi têtes rasées à Shawinigan

SHAWINIGAN — Les pleurs et les sourires de joie pouvaient se lire sur les visages des 25 participants au 9e Défi têtes rasées de Leucan à Shawinigan. Les efforts combinés de ces personnes ont permis d’amasser 32 120 $ pour Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec.

Sarah-Ève Morin-Boisvert était, avec sa mère Kathy Morin et son grand-père Roger Morin, la première à monter sur la scène installée à la Plaza de la Mauricie. Avec un chèque de 1310 $ à la main, elle s’est fait couper les grandes couettes de cheveux qui serviront à fabriquer une perruque avant de se faire raser la tête.

Celle qui est massothérapeute notamment à l’auberge Le Baluchon avait déjà fait le Défi têtes rasées. Lorsqu’elle a vu une cliente atteinte du cancer enlever sa perruque pour un massage, elle a été secouée.

«Ça m’a touchée. Et je me suis dit que j’allais le faire une deuxième fois», a expliqué la jeune Sarah-Ève Morin-Boisvert. «Je l’avais fait la première fois pour les enfants malades. Je me suis dit qu’on peut le faire une fois dans sa vie. Des cheveux, ça repousse. Les gens qui ont le cancer n’ont pas choisi de l’avoir.»

Pour amasser le plus d’argent possible, l’employeur de Sarah-Ève Morin-Boisvert a donné la chance à tous les donateurs de gagner un séjour à l’auberge Le Baluchon. Cette initiative a permis à la jeune femme de bonifier sa cagnotte.

Sarah-Ève Morin-Boisvert a entraîné sa mère pour une deuxième fois dans un tel défi.

«Il y a tellement d’enfants malades. C’est important de les aider», a précisé Kathy Morin.

Rappelons que les profits du Défi têtes rasées vont à Leucan, un organisme qui vient en aide aux enfants atteints du cancer et à leur famille.