De gauche à droite: Karl Grondin, attaché politique du député de Nicolet-Bécancour Donald Martel, Sébastien Schneeberger, député de Drummond - Bois-Francs, Gilles Hudon, président-directeur général adjoint du CIUSSS MCQ, Sylvain St-Onge, directeur général de la Table régionale des organismes communautaires, André Lamontagne, ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et député de Johnson, Éric Lefebvre, député d’Arthabaska, et André Bellavance, maire de Victoriaville et vice-président de la table des MRC du Centre-du-Québec.

3 millions $ de plus pour les organismes communautaires de la région

TROIS-RIVIÈRES — Les organismes communautaires de la Mauricie et du Centre-du-Québec recevront cette année un soutien supplémentaire de 3 millions $ de la part du gouvernement du Québec. Ce montant représente une bonification récurrente du Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC).

L’enveloppe réservée à la Mauricie s’élève à plus d’un million de dollars, alors que celle pour le Centre-du-Québec est de près de deux millions de dollars. Pour cette dernière, la moitié du montant vise à corriger l’inéquité historique dans le financement des organismes de la région, inéquité reconnue par le gouvernement. Dans un communiqué émis vendredi, le cabinet de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, indique d’ailleurs que cette annonce s’inscrit «avec le virage du gouvernement visant à faire reconnaître le caractère distinct du Centre-du-Québec». Ce virage, qui s’inscrit dans le projet de loi 28, a notamment mené à la désignation d’un président-directeur général adjoint responsable de cette région au CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

«Je suis très heureux de ce rehaussement historique du financement de nos organismes communautaires. Notre gouvernement reconnaît l’apport essentiel des organismes communautaires au maintien et à l’amélioration de la santé et du bien-être de

Un montant de 970 512 $ sera également distribué aux organismes communautaires en fonction d’une répartition proportionnelle aux populations des deux régions.

Selon le cabinet de la ministre McCann, ce rehaussement du financement du PSOC permettra aux organismes de mieux faire face aux demandes croissantes de leur clientèle. «Le soutien aux personnes vulnérables de la communauté est un enjeu qui me touche particulièrement. Notre gouvernement est résolu à en faire davantage pour mieux soutenir les organismes communautaires qui sont engagés auprès de ces personnes», a indiqué la ministre dans son communiqué.

Cette hausse du financement du PSOC s’applique pour l’année 2019-2020. Pour l’ensemble de la province, cette bonification représente un montant de 35 millions $.