À pied, à vélo, à roulettes, tous les citoyens du Centre-du-Québec seront appelés à utiliser les déplacements actifs pendant la prochaine année.
À pied, à vélo, à roulettes, tous les citoyens du Centre-du-Québec seront appelés à utiliser les déplacements actifs pendant la prochaine année.

25 organisations centricoises lancent une campagne sur le transport actif

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Nicolet — Ici, on déplace de l’air! Voilà le thème de la campagne régionale qui a été lancée mercredi par 25 organisations au Centre-du-Québec. À pied, à vélo, à roulettes, tous les citoyens de cette région seront appelés à utiliser les déplacements actifs pendant la prochaine année.

«Vous entendrez parler de leurs bienfaits et vous verrez quels comportements sont recommandés pour assurer la sécurité de tous les usagers. Concours, site Internet, blogue et ambassadeurs de la région permettront à la campagne une diffusion dans tous les milieux, tout en comptant sur le pouvoir de diffusion exceptionnel d’une mobilisation impressionnante d’acteurs régionaux», a fait savoir Marie Line Molaison, coordonnatrice à la Table intersectorielle régionale pour les saines habitudes de vie au Centre-du-Québec.

Actif depuis maintenant deux ans, le Comité régional de transport actif (toute forme de transport générée par l’énergie humaine) se mobilise pour faire des déplacements actifs une alternative avantageuse pour les déplacements utilitaires et récréotouristiques sur tout le territoire du Centre-du-Québec.

Sa première étape consiste donc à réaliser une campagne de sensibilisation mobilisante. La campagne régionale est soutenue par le Programme de cocampagne de la Table des MRC du Centre-du-Québec, la Société de l’assurance automobile du Québec, la Table intersectorielle régionale pour les saines habitudes de vie du Centre-du-Québec et Loisir sport Centre-du-Québec.

«Les déplacements actifs comportent plusieurs bienfaits pour nos communautés. D’abord, se déplacer activement favorise la santé, qu’elle soit physique ou mentale, surtout par les temps qui courent. Lorsqu’il est possible de le faire, les déplacements actifs permettent de diminuer notre impact environnemental. On protège donc notre planète. Et lorsque l’on se déplace activement, on crée de la vitalité dans nos coeurs villageois, comme dans nos centres-villes», explique Mme Molaison.

Selon elle, les déplacements actifs contribuent aussi à la sécurité des usagers avec moins de voitures sur les routes. «Non seulement les usagers actifs dépensent davantage lors de leurs achats et sont plus fidèles, les déplacements actifs génèrent du plaisir. Que ce soit pour notre arrivée aérée au travail ou en toute fierté pour un enfant qui prend confiance en lui, les déplacements actifs nous font du bien personnellement et collectivement», a-t-elle ajouté.

Pour la préfète de la MRC de Nicolet-Yamaska, Geneviève Dubois, «c’est tout le Centre-du-Québec qui fait bouger les choses avec cette campagne».

«De plus en plus, nos municipalités réfléchissent à leur mobilité durable et le transport actif est résolument un élément important de celle-ci. Se déplacer à pied ou à vélo, c’est une solution gagnante pour tous. Ensemble, on déplace de l’air», a déclaré la mairesse de Nicolet.

Et le préfet de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais, souligne que pratiquer régulièrement des déplacements actifs sur le territoire contribue à l’amélioration de la santé physique, sans compter qu’ils ont un impact positif sur l’environnement et sur la qualité de vie des citoyens.

«Nous souhaitons que cette campagne fasse évoluer les habitudes et les comportements en automobile vers une plus grande utilisation des modes de transport actifs dans les déplacements. Nous invitons nos citoyens à marcher, à rouler et à bouger», a conclu le maire de Sainte-Françoise.