Photo prise lors de la réalisation du projet Sous les pavés (2019) à Shawinigan. On y trouve dans l’ordre, de gauche à droite, Jacinthe Campagna (conseillère municipale de Shawinigan), Lauréanne Daneau (directrice générale d’Environnement Mauricie) et Marie-Louise Tardif (député de Laviolette-Saint-Maurice).
Photo prise lors de la réalisation du projet Sous les pavés (2019) à Shawinigan. On y trouve dans l’ordre, de gauche à droite, Jacinthe Campagna (conseillère municipale de Shawinigan), Lauréanne Daneau (directrice générale d’Environnement Mauricie) et Marie-Louise Tardif (député de Laviolette-Saint-Maurice).

25 bougies pour le Conseil régional de l’environnement Mauricie

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le Conseil régional de l’environnement Mauricie célébrera un quart de siècle au cours de la prochaine année et pour souligner le tout en accord avec la situation actuelle, l’organisme tiendra un 5 à 7 virtuel le 8 décembre prochain et invitera les participants à formuler des souhaits pour la Mauricie de 2045.

Ainsi, le Conseil présentera, lors des mois à venir, les éléments marquants de son histoire, les dossiers environnementaux qui ont marqué la région et la province, en plus d’offrir des témoignages de gens qui ont rendu ce travail possible.

Pour lancer le tout, le 5 à 7 virtuel, tenu sur la plateforme Zoom, permettra à la population et aux membres d’Environnement Mauricie d’imaginer la région des 25 prochaines années dans le cadre d’un atelier créatif lors duquel ils exprimeront leurs souhaits.

Les places sont limitées et les inscriptions se font sur le site de l'organisme.

De tous les combats

En 25 ans, le Conseil régional de l’environnement s’est impliqué de plusieurs façons dans la sphère publique: plus de 70 participations à des consultations publiques, une douzaine de mémoires, plus de 36 projets déployés et une centaine d’activités de sensibilisation.

«Que ce soit la mise à jour du régime forestier québécois, la gestion des cours d’eau, la transition énergétique, la gestion des matières résiduelles, les plans et politiques de développement durable ou encore la création d’aires protégées, Environnement Mauricie travaille avec rigueur pour souligner les impacts des choix politiques et les bonnes pratiques pour l’environnement», mentionne le président du conseil d’administration, André Lavoie.

Comment doit se dessiner la Mauricie de 2045, celle du prochain quart de siècle?

«Avec les crises sanitaire et climatique, il faut s’accrocher à de l’espoir. C’est le meilleur moyen de ne pas sombrer dans un pessimisme paralysant, mais plutôt d’agir et de faire partie de la solution», souligne Lauréanne Daneau, directrice générale de l’organisme.

À vous de déterminer la suite de l’histoire.