Les journalistes du Nouvelliste, Paule Vermot-Desroches et Isabelle Légaré, ont pris part à la Guignolée des médias jeudi. L’organisation a amassé 183 700$ lors de cette édition.

183 700$ pour la Guignolée des médias

Trois-Rivières — La population de la région aura été plus que généreuse cette année à l’occasion de la Guignolée des médias, qui se tenait jeudi partout au Québec. En Mauricie et au Centre-du-Québec, c’est un montant final de 183 700$ qui aura été amassé lors de cette grande journée de collecte, où de nombreux barrages routiers se sont tenus aux quatre coins de la région.

Ce bilan final se solde donc par une impressionnante hausse de 29 700$ par rapport au montant amassé lors de la Guignolée de 2018 dans la région, fait remarquer le coordonnateur de l’activité, Steve Renaud. «Les gens étaient heureux de nous voir et ont été plus que généreux. Évidemment, la belle température nous a aussi aidé et c’est un résultat pour lequel nous sommes très reconnaissants», indique M. Renaud.

Les dons en denrées non périssables, quant à eux, ont connu une légère baisse par rapport à l’an dernier, avec une quantité globale amassée d’environ 10 tonnes de denrées. «Ça peut s’expliquer par le fait que les gens ont donné davantage en argent et un peu moins en denrées, mais en bout de ligne, ça va permettre de confectionner des paniers de Noël pour plus de 5300 familles de la région et c’est ce qu’il faut retenir», constate M. Renaud.

Ce dernier remarque notamment que les gens faisaient des dons plus que généreux. «On a même vu des personnes venir porter des denrées et dans leurs sacs, ils offraient des bouteilles de mousseux. Les gens étaient contents de venir porter leurs sacs, ça faisait plaisir à voir», rapporte le coordonnateur.

Même si cette période de l’année soit très occupée en terme de collectes de toutes sortes et que les citoyens soient très sollicités, Steve Renaud dit ne pas constater d’essoufflement. «Tous les organismes du territoire ont connu une hausse de collecte monétaire dans notre région», rappelle-t-il.

Bien que le bilan actuel fasse état de la collecte de la journée de jeudi, la Guignolée se poursuit tout de même jusqu’au 24 décembre, notamment avec des collectes en entreprises, dans les épiceries et les commerces, de même que grâce aux dons en ligne et par textos. Steve Renaud rappelle par ailleurs que les dons effectués via les outils technologiques sont eux aussi redistribués dans la région d’où ils originent.

On peut faire un don sur le site www.lagrandeguignoleedesmedias.com.