Le gouvernement octroie 181 000 $ au Service d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) de Shawinigan ainsi qu’à la Ville. Sur la photo: Nancy Déziel, mairesse-suppléante de Shawinigan, Pierre Giguère, député de Saint-Maurice et Marie-Claude Brûlé, directrice du SANA.

181 000 $ pour attirer de nouveaux arrivants

Shawinigan — Le gouvernement du Québec a octroyé 181 000 $ au Service d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) de Shawinigan ainsi qu’à la Ville de Shawinigan afin d’attirer et de retenir en région les immigrants qui s’installent en Mauricie.

Le député de Saint-Maurice Pierre Giguère en a fait l’annonce, au nom du ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, David Heurtel.

«Ça nous permet d’assurer la pérennité des services et des opérations du SANA», explique Marie-Claude Brûlé, directrice de l’organisme.

Les fonds remis au SANA permettront également la mise sur pied de davantage de programmes de sensibilisation en plus de financer la recherche.

«On a embauché une ressource qui va documenter l’immigration à Shawinigan et qui va permettre de dresser un portrait de l’ensemble de la situation», indique Mme Brûlé. Cette recherche mettra donc sur papier la vaste augmentation d’immigration qui a eu lieu à Shawinigan dans les dernières années.

«Depuis 2015, c’est une cinquantaine de nationalités différentes qu’on a accueillies à Shawinigan», note la directrice du SANA. «C’est assez nouveau comme phénomène chez nous».

Pallier la pénurie de main-d’oeuvre
Le SANA compte s’associer avec des partenaires socioéconomiques de Shawinigan en créant des outils de communication afin d’attirer de la main-d’oeuvre spécialisée en région. «On va assurer une visibilité dans les grandes villes du Québec et à l’international», souligne Mme Brûlé.

«Très tôt, on a eu besoin d’un apport de population à cause des besoins de main-d’oeuvre», affirme Nancy Déziel, mairesse-suppléante de Shawinigan. Mme Déziel a notamment mentionné le fait que Shawinigan ait été la première municipalité en Mauricie à se doter d’un SANA ainsi que d’une politique pour l’accueil des personnes issues de l’immigration.

Plus de 5 000 $ à la Ville
Sur les quelque 181 000 $ annoncés par le gouvernement, 5 472 $ seront remis à la Ville de Shawinigan pour sa première participation à l’édition printemps 2018 des Journées Québec, qui se déroulait à Paris en mai dernier.

Cette rencontre avait pour but de recruter des travailleurs dans le contexte actuel de pénurie de main-d’oeuvre ainsi que de pourvoir 1000 emplois dans l’ensemble des régions du Québec.

Les fonds annoncés sont octroyés dans le cadre du Forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination.