La distribution des paniers de Noël a été menée dans le plaisir et la joie dans chacune des écoles, dont ici à l’école Intégrée des Forges, pavillon le P’tit Bonheur de Trois-Rivières.

155 familles gâtées par les élèves de la région

Trois-Rivières — Pas moins de 155 familles en situation de pauvreté recevront de l’aide à quelques jours de Noël, grâce à une initiative de l’organisme COMSEP et l’implication de quinze écoles primaires et secondaires de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy. Ce partenariat qui se poursuit pour une huitième année a permis la création de nombreux paniers de Noël qui ont été distribués dans les différentes familles mercredi.

Le projet permet de jumeler 155 classes du territoire de la Commission scolaire avec autant de familles dans le besoin. Ainsi, chaque classe se retrouve à parrainer une famille. Sans nécessairement connaître l’identité des gens qui composent la famille, les élèves de la classe connaissent au moins le profil de la famille, le nombre d’enfants qui la composent ainsi que l’âge des enfants. Ils sauront également s’il s’agit d’une famille monoparentale ou non.

«Bien souvent, on est sollicité de partout dans le temps des Fêtes. Mais de savoir le profil de la personne à qui on donne, ça personnalise et on voit la différence dans la générosité des gens par la suite», explique Charles Pérroud, animateur de vie spirituelle et d’engagement communautaire à la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

Ce dernier remarque que les élèves qui ont participé au projet peuvent ainsi faire des choix plus appropriés pour les familles concernées, donner des jouets qui intéresseront les enfants de la famille selon leur âge, choisir des denrées alimentaires également en fonction du profil de la famille, ou encore fournir des produits d’hygiène qui répondront davantage aux besoins de cette famille.

«Une fois la livraison faite, il y a une communication qui s’effectue. On demande aux familles de remercier par écrit les élèves. Chaque classe va recevoir les vœux et voir l’impact que ça a et toute la gratitude des jeunes et de leurs parents», ajoute Charles Pérroud.

Pour Michelle Plante, responsable du volet alphabétisation chez COMSEP, le projet cadre tout à fait avec la mission de l’organisme, qui est aussi de faire de l’éducation à la citoyenneté. «C’est une façon originale de se conscientiser. Les élèves peuvent aussi réaliser la chance qu’ils ont à travers cet exercice», mentionne-t-elle.

Les paniers ont été distribués aux familles par des bénévoles durant toute la journée de mercredi. Certaines familles qui souhaitaient récupérer leurs paniers dans les locaux de COMSEP pouvaient également le faire.