La directrice générale de la Table régionale de l’éducation de la Mauricie, Mélanie Chandonnet.
La directrice générale de la Table régionale de l’éducation de la Mauricie, Mélanie Chandonnet.

1,3M$ pour la persévérance scolaire en Mauricie

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
Shawinigan — Le gouvernement du Québec débloque 1 282 728$ pour soutenir la persévérance scolaire et la réussite éducative dans la région. L’argent, qui provient d’une enveloppe de 41 millions $, sera alloué sur une période de trois ans à la Table régionale de l’éducation de la Mauricie (TREM).

Ce sont donc 427 576$ qui seront attribués sur une base annuelle à l’organisme pour mieux l’outiller afin de répondre aux besoins de sa clientèle de façon continue et pour faire la promotion de la persévérance scolaire et de la réussite éducative.

Une aide encore plus importante en contexte de pandémie, soutient la députée de Laviolette – Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif.

«La persévérance scolaire et l’importance accordée aux études constituent la base d’une société forte. C’est pourquoi les Instances régionales de concertation sont un vecteur de motivation important auprès de plusieurs jeunes de la région de la Mauricie. Les sommes annoncées permettront à la Table de l’éducation de la Mauricie de poursuivre ses activités de soutien, en matière de réussite éducative, directement dans nos communautés.»

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, abonde dans le même sens.

«Il est primordial de soutenir la persévérance et la réussite scolaires chez les élèves dès le plus jeune âge. Nous mettons aussi tout en œuvre pour susciter l’égalité des chances de réussite éducative chez les élèves les plus vulnérables, surtout en contexte de pandémie. Grâce aux sommes annoncées, nous réitérons notre appui et notre confiance aux Instances régionales de concertation. Elles pourront poursuivre leur mission à long terme sur les plans local et régional et même démarrer de nouveaux projets. Nous saluons également leurs actions concrètes qui, en plus de permettre à un plus grand nombre d’élèves d’obtenir le soutien nécessaire à leur réussite, contribuent à contrer le décrochage scolaire.»

Pour sa part, la directrice générale de la TREM, Mélanie Chandonnet, s’est dite heureuse de recevoir pareille aide financière.

«Le financement octroyé sur trois ans aura pour effet de nous permettre de prévoir, sur un horizon plus grand, des actions et des stratégies pour travailler avec nos partenaires à la réussite éducative de nos jeunes mauriciens. Les besoins étaient déjà grands mais ils le sont d’autant plus aujourd’hui dans le contexte que nous connaissons. L’enjeu de la réussite éducative en est un de société, autant pour aujourd’hui que pour demain», a-t-elle soutenu.