Les 1300 cyclistes participant à la Cyclosportive des Défis du Parc ont pour la plupart échappé à la pluie.

1300 cyclistes à la Cyclosportive des Défis du Parc

SHAWINIGAN — Ils étaient 1300 cyclistes à s’élancer sur la route du Parc national de la Mauricie, samedi, dans le cadre de la Cyclosportive de la 13e édition des Défis du Parc. Des athlètes de différents niveaux, réunis pour relever un défi sportif et profiter du paysage magnifique du Parc.

Le départ avait lieu à 9 h 30 pour le circuit de 114 km et à 11 h 30 pour le 57 km, près du site Rivière-à-la-Pêche, du côté de l’entrée Saint-Jean-des-Piles. Les cyclistes ont parcouru la route Promenade jusqu’à l’accès au belvédère Le Passage, avant de revenir. Le plus long trajet consistait en deux aller-retour sur ce tracé, pour un dénivelé total de 1980 m. Les cyclistes avaient jusqu’à 17 h pour terminer le défi. 

«Ç’a été une journée parfaite, les participants nous ont remercié d’avoir organisé cet événement, se réjouit Marie-Josée Gervais, directrice des Défis du Parc. Les gens ont profité de l’asphalte neuve dans le parc, plusieurs disaient qu’ils croyaient qu’ils n’étaient plus au Québec! On est super heureux du déroulement et du fait que les gens étaient au rendez-vous.»

La Cyclosportive s’est déroulée sous un ciel gris, mais la majorité des participants ont pu terminer le parcours au sec. Les premières gouttes de pluie ont commencé à tomber seulement vers la fin de l’après-midi, alors qu’il ne restait que 200 à 250 cyclistes sur la route Promenade. 

Le cycliste Hugo Houle, de Sainte-Perpétue, qui a participé au Tour de France cet été, a pédalé aux côtés de quelques uns d’entre eux dans le cadre d’un entraînement de quatre heures, samedi. «Il a trouvé que c’était un gros défi sportif, même pour un grand athlète comme lui», souligne Mme Gervais. 

Le cycliste Hugo Houle, qui a pris part au Tour de France cet été, est venu pédaler aux côtés des participants.

Fait à noter, le cycliste qui a terminé le parcours de 114 km de la Cyclosportive en premier cette année est Simon Hamel, de Shawinigan, en 2 heures, 56 minutes et 2 secondes. Il s’agit du fils d’une ancienne Rose, un groupe de remise en forme créé pour augmenter la participation féminine aux Défis du Parc. «Il a commencé à s’entraîner avec nous il y a cinq ans. On est très contents de voir la jeune relève à l’oeuvre», se réjouit Mme Gervais.