La députée de Champlain et présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, entourée de la directrice générale de la Maison Grandi-Ose, Louise Boucher, et du président du conseil d’administration, Bryan Paris.
La députée de Champlain et présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, entourée de la directrice générale de la Maison Grandi-Ose, Louise Boucher, et du président du conseil d’administration, Bryan Paris.

130 000 $ pour rénover la Maison Grandi-Ose

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Trois-Rivières - La députée de Champlain et présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, a annoncé vendredi l’octroi d’une aide financière de 130 000 dollars au Centre de loisirs adaptés la Maison Grandi-Ose de Trois-Rivières (secteur Cap-de-la-Madeleine). Cette somme est issue du Programme d’immobilisation en entrepreneuriat collectif du ministère de l’Économie et de l’Innovation.

«La Maison Grandi-Ose permet aux personnes vivant avec un handicap physique ou intellectuel et du trouble du spectre de l’autisme d’avoir accès à des activités adaptées à leurs besoins et à leur famille de bénéficier de moments de répit. Cette aide, en plus d’améliorer la qualité de vie des bénéficiaires, viendra optimiser l’ergonomie des locaux, donc des services offerts», explique Sonia LeBel.

Les travaux de rénovation, qui débuteront cet automne, assureront également le maintien de 74 emplois, en plus d’entraîner la création de deux postes supplémentaires.

Concrètement, cette aide financière permettra d’améliorer l’espace de vie intérieur (pièce multifonctionnelle), d’adapter les lieux selon les besoins de la clientèle (rampe d’accès, salle de bain adaptée, cuisine fermée), de bonifier l’offre de services, notamment au niveau des loisirs (zoothérapie, musicothérapie, etc.) ainsi que d’aménager de façon plus sécuritaire les espaces administratifs.

Surveillance des élèves handicapés

Par ailleurs, le ministre régional Jean Boulet, au nom du ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a annoncé une aide financière de 116 000 dollars pour soutenir la mise en oeuvre de trois projets dans le cadre du Programme de soutien financier aux services de surveillance d’élèves handicapés âgés de 12 à 21 ans dans la région de la Mauricie, dont 46 000 dollars justement à la Maison Grandi-Ose. L’Association des parents d’enfants handicapés inc. (Trois-Rivières) reçoit 45 000 dollars et le Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy, 25 000 dollars.

Ainsi, dans les différentes régions du Québec, une aide financière de 1 503 684 $ permettra de soutenir au total 40 organismes. L’objectif du programme est d’offrir, dans un cadre sécuritaire et adapté, des services de surveillance s’adressant aux élèves handicapés qui fréquentent l’école secondaire et qui ne peuvent demeurer seuls à la maison.

Ce programme s’inscrit dans les orientations du ministère de la Famille concernant la conciliation famille-travail. Il vise à apporter une réponse adaptée aux besoins diversifiés des familles, dont celles comptant un enfant handicapé, ainsi qu’à offrir aux parents des conditions favorables à l’occupation d’un emploi ou à la poursuite de leurs études.

«L’annonce des projets retenus dans le cadre du Programme de soutien financier aux services de surveillance d’élèves handicapés est une excellente nouvelle pour les familles de la région de la Mauricie. Je suis heureux de savoir que ces organismes permettront aux parents de jongler plus aisément avec leurs responsabilités familiales», a conclu le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.