La dalle des travées centrales du pont Laviolette sera remplacée.

100 millions $ pour le pont Laviolette

TROIS-RIVIÈRES — Le gouvernement Legault confirme qu’il investira plus de 100 millions de dollars pour remplacer la dalle des travées centrales du pont Laviolette. Et si le gouvernement assure que les travaux seront faits d’ici cinq ans, aucun calendrier n’a encore été établi pour déterminer le début des travaux sur le pont.

Ce projet de remplacement de la dalle centrale avait été évoqué par le gouvernement Couillard en 2016. Le gouvernement caquiste décide de passer à l’action en confirmant que cette somme sera vraisemblablement nécessaire à ces travaux.

«Votre gouvernement a pris la décision qui s’imposait en investissant massivement pour procéder au remplacement complet de la dalle centrale qui a une superficie de près de 23 000 mètres carrés. En remédiant de manière définitive au problème de dégradation de la dalle centrale, nous nous assurerons de la pérennité du pont et prolongeons même sa durée de vie. La nouvelle dalle aura une durée de vie estimée à 70 ans», a déclaré le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, qui était à Trois-Rivières mardi matin pour cette annonce gouvernementale.

Le MTQ avait procédé à d’importants travaux en 2006 et en 2007 pour remplacer la dalle des approches nord et sud du pont. À l’époque, des sections préfabriquées avaient été utilisées afin de réduire la durée du chantier et de diminuer son impact sur le trafic. La même méthode sera appliquée pour le remplacement de la dalle d’origine. Les travaux devraient se dérouler majoritairement le soir et la nuit.

Malgré ce procédé, François Bonnardel est bien conscient que le chantier va causer des problèmes de circulation. Il assure que les différentes équipes du MTQ feront tout en leur pouvoir pour limiter les entraves.

«Notre objectif est de maintenir les quatre voies de circulation sur le pont Laviolette ouvertes de jour et nous assurerons que le lien interrives sera continuellement maintenu pour les services d’urgence», précise le ministre.

Différents travaux d’entretien et de réparation de la partie centrale du pont ont eu lieu au fil des dernières années, en plus du remplacement de la dalle des approches nord et sud.

«À ce moment, on se disait qu’il y aurait une intervention plus majeure dans les 15 ou 20 prochaines années. On est rendu là», raconte Marie-Ève Turner, directrice générale par intérim à la direction générale du MTQ en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Les députés Jean Boulet, Simon Allaire et Donald Martel étaient présents à l'annonce du ministre des Transports, François Bonnardel que la dalle centrale du pont Laviolette sera remplacée.

Si aucune date de lancement des travaux n’est connue, la durée du chantier devrait être de deux ans. D’ici quelques jours, le MTQ ira en appel d’offres pour la réalisation des plans et devis.

«C’est une excellente nouvelle, estime Jean Boulet, député de Trois-Rivières et ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Ce pont a une valeur historique tellement importante. Les retombées économiques de ce pont sont majestueuses. Ça a permis une synergie beaucoup plus grande entre la rive nord et la rive sud.»

En attendant la mise en place du chantier de remplacement de la dalle centrale, le ministère des Transports du Québec s’occupe de modifier environ 90 % des entretoises du pont Laviolette. Les entretoises sont les parties métalliques transversales qui lient les deux côtés du pont. Les travaux consistent à enlever une partie de l’acier aux extrémités des entretoises afin d’offrir plus de souplesse et de réduire les risques de fissure.

Évalués à près de deux millions de dollars, les travaux ont été amorcés à la fin du mois de mars et dureront 24 semaines.