Pénurie de préparations pour nourrissons: Duclos plaide pour une consommation «raisonnable»

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos

Le rappel d’une sorte de préparation pour nourrissons de marque Nestlé Bon départ en raison d’une possible «contamination microbienne» soulève de l’inquiétude au pays. Le ministre fédéral de la Santé. Jean-Yves Duclos, invite les parents à «consommer de manière raisonnable» les préparations commerciales encore disponibles sur les tablettes afin d’éviter une pénurie.


L’Agence canadienne d’inspection des aliments a annoncé, samedi, que l’entreprise Perrigo rappelle «par mesure de précaution» divers lots de la préparation Nestlé Bon départ Soothe, «parce que ce produit pourrait être contaminé par Cronobacter sakazakii».

Alors que l’approvisionnement en préparation pour nourrissons fait vivre des maux de tête à bien des parents qui en ont besoin pour leurs bébés, le récent rappel de Nestlé Bon départ Soothe, en fin de semaine, viendra sans doute accentuer le problème au cours des prochaines semaines, voire des prochains mois.



Interrogé par Le Droit mardi à ce sujet, le ministre Jean-Yves Duclos s’est dit conscient qu’il y a présentement «bien des gens qui sont inquiets». «Je suis aussi un parent, donc on sait très bien ce que ça représente lorsqu’on n’a pas accès à des produits essentiels pour nos enfants», a souligné le ministre fédéral de la Santé.

Tout en affirmant qu’il s’agit d’«enjeux de production industrielle», M. Duclos reconnaît que «dans les prochaines semaines, la rareté [de préparations pour nourrissons] va continuer à être là». Il demande donc aux parents d’«éviter» d’en acheter en grande quantité au cours des prochains mois, afin d’«en laisser sur les tablettes […] pour les autres qui en ont besoin de manière plus urgente».

Le ministre Duclos assure par ailleurs que les autorités canadiennes sont en contact avec «les acteurs majeurs de l’industrie, qui sont pour la plupart du temps à l’étranger». «La deuxième chose, c’est qu’on travaille avec d’autres acteurs qui sont moins connus, mais qui vont pouvoir fournir au cours des prochaines semaines une quantité plus importante de ces aliments importants pour les enfants», a-t-il ajouté.

Le rappel concerne la préparation pour nourrissons Nestlé bon départ Soothe (en format de 942 grammes).

Les détails du rappel

Le rappel concerne les numéros de lot suivant de la préparation pour nourrissons Nestlé Bon Départ Soothe, en format de 942 grammes, qui étaient vendus partout au pays:



- 301757651Z (EXP 2024 JL 18)

- 301757652Z (EXP 2024 JL 18)

- 301857651Z (EXP 2024 JL 19)

Les produits concernés ne doivent pas être consommés et doivent être jetés ou rapportés à l’endroit où ils ont été achetés.

Les parents qui souhaitent obtenir davantage de détails peuvent contacter l’entreprise par téléphone au 1-800-387-4636 (du lundi au vendredi, entre 10h et 16h) ou par courriel à l’adresse consumer.care@ca.nestle.com.

«Les aliments contaminés par Cronobacter sakazakii ne présentent pas nécessairement d’altération visible ni d’odeur suspecte, mais peuvent quand même vous rendre malade, précisent les autorités. Cette bactérie n’est pas couramment liée à des maladies humaines, mais elle peut provoquer, dans de rares cas, des infections graves, voire mortelles. La bactérie Cronobacter sakazakii, qui peut causer des infections rares de la circulation sanguine et du système nerveux central, a été associée à une infection intestinale grave (entérocolite nécrosante) et à un empoisonnement du sang (septicémie), surtout chez les nouveau-nés.»



Sur son site Internet, Santé Canada ajoute que «ce sont les bébés, c’est-à-dire les enfants âgés de moins d’un an, qui sont nourris avec des préparations reconstituées qui courent le plus grand risque», particulièrement ceux de moins de deux mois, nés prématurés avec un faible poids à la naissance, ou encore ceux dont le système immunitaire est affaibli.

Une bactérie qui «prolifère très rapidement»

Santé Canada explique aussi que «les préparations en poudre pour nourrissons ne sont pas des produits stériles». La bactérie à l’origine du rappel «peut survivre dans les préparations en poudre pour nourrissons et créer un risque d’infection lorsque le produit est mélangé avec de l’eau et conservé à la température ambiante ou à des températures plus chaudes pendant de longues périodes de temps», ajoutent les autorités, en précisant que ladite bactérie «prolifère très rapidement à la température ambiante».