Sebastian Korda surprend Daniil Medvedev en trois sets

Daniil Medvedev, 8e mondial et finaliste des deux dernières éditions, a été éliminé dès le troisième tour de l’Open d’Australie par l’Américain Sebastian Korda (31e), vainqueur du Russe 7-6 (9/7), 6-3, 7-6 (7/4), vendredi à Melbourne.

L'Américain Sebastian Korda a éliminé le Russe Daniil Medvedev en trois manches de 7-6 (7), 6-3, 7-6 (4), vendredi soir, en troisième ronde des Internationaux de tennis d'Australie.


Fils de Petr Korda, champion de ce tournoi en 1998, le Floridien de 22 ans, 29e tête de série, a égalé sa meilleure prestation à n'importe lequel des quatre tournois du Grand Chelem en atteignant le quatrième tour.

Vainqueur lors des Internationaux de tennis des États-Unis de 2021, Medvedev, classé septième, espérait atteindre la finale à Melbourne pour une troisième année consécutive.

En 2021, Medvedev avait perdu le match ultime face à Novak Djokovic et l'an dernier, il s'était incliné devant Rafael Nadal après avoir gagné les deux premières manches.

La victoire de Korda survient dans la foulée de deux autres triomphes inattendus de la part d'Américains. Mercredi, Mackenzie McDonald a défait Nadal, favori de la compétition, et jeudi, Jenson Brooksby a pris la mesure du Norvégien Casper Ruud, classé deuxième. Voilà que Korda a ajouté son nom à cette liste.

McDonald a cependant subi l'élimination, depuis, face au Japonais Yoshihito Nishioka, tout comme son compatriote Frances Tiafoe, qui a perdu en quatre sets contre le Russe Karen Khachanov.

«On m'a toujours dit à quel point je pouvais devenir un bon joueur de tennis. Maintenant, je m'entoure de bonnes personnes, je me bâtis une équipe vraiment solide, et je fais confiance au processus», a déclaré Korda, qui a reçu des conseils de la part d'Andre Agassi, vainqueur de huit tournois du Grand Chelem en carrière, et de Radek Stepanek, un autre ancien joueur.

«Je grandis en tant que personne, en tant que joueur. J'essaie seulement de faire les bonnes choses. (Il faut) s'amuser, savourer le moment, et de bonnes choses vont se produire», a ajouté Korda, champion junior en 2018 en Australie.

En ce vendredi soir à l'Aréna Rod-Laver, Korda est celui qui a en grande partie dicté l'allure du match, placé la balle là où il le voulait, foncé au filet avec brio et effectué d'incisives volées. Il s'est même permis d'occasionnels amortis.

Korda a accumulé presque deux fois plus de coups gagnants que son adversaire (50 contre 28), et bien qu'il ait commis plusieurs erreurs directes, elles ne lui ont finalement pas causé trop de tort.

«J'avais un peu une idée de ce que je devais faire. J'ai suivi (le plan) même si j'ai eu des hauts et des bas au niveau de mes émotions», a reconnu Korda.

Et quel était ce plan?

«D'y aller le tout pour le tout», a-t-il lancé, en riant.

Korda a pris l'avance lors de chacune des trois manches à l'aide de bris de service, chaque fois, à la première occasion où Medvedev s'est présenté au service. Après le match, Medvedev a déclaré que son poignet et son avant-bras droit lui avaient causé des soucis.

Lors du bris d'égalité du troisième set, Korda s'est bâti une avance de 6-1 et après quelques opportunités ratées, il a mis fin au duel à l'aide d'un coup droit gagnant.

Au prochain tour, Korda croisera le fer avec le Polonais Hubert Hurkacz, qui a vaincu le Canadien Denis Shapovalov.

Dans d'autres matchs du simple masculin, l'Italien Jannik Sinner a effacé un retard de deux sets pour la première fois de sa carrière et il a vaincu Marton Fucsovics 4-6, 4-6, 6-1, 6-2, 6-0, en trois heures 33 minutes.

Éliminé en quarts de finale à Melbourne l'an dernier, Sinner en découdra maintenant avec le Grec Stefanos Tsitsipas (no 3), qui a montré la porte de sortie à Tallon Griekspoor en trois manches de 6-2, 7-6 (5), 6-3.

Âgé de 24 ans, Tsitsipas a été éliminé lors des demi-finales à Melbourne à trois occasions.

Krejcikova et Pegula dominent

Chez les dames, Barbora Krejcikova est devenue la première joueuse à atteindre le quatrième tour à la suite de sa victoire de 6-2, 6-3 aux dépens d'Anhelina Kalinina sur le court de l'Aréna Rod-Laver.

La Tchèque classée 20e tête de série a remporté les cinq premiers jeux de la rencontre et dominé son adversaire ukrainienne. Krejcikova n'a pas perdu un set en trois matchs.

«J'étais heureuse d'avoir pu les obtenir, certains de ces jeux étaient serrés, a déclaré Krejcikova à propos de son avance en début de match. À partir de là, j'ai tenté de rester agressive.»

L'Américaine Jessica Pegula (no 3) n'a pas eu à travailler très longtemps pour éliminer Marta Kostyuk et pour passer au quatrième tour.

Pegula, qui a atteint les quarts de finale à Melbourne lors des deux dernières années, a triomphé en deux manches de 6-2, 6-0 en 65 minutes, mettant la table pour un affrontement contre Krejcikova.

«Je pense que je n'ai simplement pas donné de points gratuits, a observé Pegula. Je jouais avec agressivité quand je devais le faire, mais aussi intelligemment. Je suis heureuse d'être au tour suivant.»

L'Américaine Danielle Collins, finaliste du tournoi l'an dernier, a pour sa part baissé pavillon 6-2, 5-7, 6-2 face à Elena Rybankina, championne en titre à Wimbledon.

Un peu plus tard vendredi, la favorite chez les dames, Iga Swiatek a dominé l'Espagnole Cristina Bucsa 6-0, 6-1 en 55 minutes. L'Américaine Coco Gauff a quant à elle vaincu sa compatriote Bernarda Pera en deux manches de 6-3, 6-2.

En fin de soirée, la Chinoise Lin Zhu a surpris la Grecque Maria Sakkari, sixième tête de série, en trois manches de 7-6 (3), 1-6, 6-4.