Le Nouvelliste

Le Nouvelliste souligne

La Maison Re-Né souligne ses 30 ans: vers une lumière de la renaissance !

La Vitrine
Contenu commandité
La Maison Re-Né n’est plus ce qu’elle était au début : un mouroir. Et c’est tant mieux. Voici son histoire inédite.Fondée le 7 avril 1992 par Mme Sylvie Soucy, directrice générale de 1992 à 1994, c’est Mme Christiane Blais, infirmière de profession et directrice générale de 1994 à 2001, qui a pris la relève et supervisé l’équipe des soins palliatifs composée d’infirmiers et d’infirmières œuvrant7 jours sur 7, 24 heures sur 24 ainsi que de dévoués bénévoles. À ce moment, la Maison Re-Né offrait de l’hébergement pour les personnes atteintes du VIH/SIDA, principalement pour les besoins de fins de vie. Mais, la science a progressé et le virus pouvait être contrôlé : « En 1997, nous avons vu les premiers effets de la médication, appelée trithérapie.  Cette nouvelle combinaison de trois médicaments a permis aux personnes atteintes du VIH/SIDA de vivre beaucoup plus longtemps avec cette maladie, même s’il y avait de nombreux effets indésirables. » précise la présidente du C.A. de la Maison RE-NÉ, Christiane Blais.