Le Nouvelliste
Le ministre de la Cybersécurité et du Numérique du Québec, Éric Caire, est forcé de réajuster ses propos.
Le ministre de la Cybersécurité et du Numérique du Québec, Éric Caire, est forcé de réajuster ses propos.

Contredit, Caire corrigé par son ministère

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
Le ministère de la Cybersécurité et du Numérique est forcé de réajuster les propos de son ministre Éric Caire. Ce dernier a, entre autres, récemment dit que 30 000 éducatrices en garderie inauguraient le nouveau Service québécois d’identité numérique. Or, seulement 40 testent le système.