Le Nouvelliste
Pour Volodymyr Zelensky, la prise de Kherson marque «le début de la fin de la guerre». La reprise des territoires occupés par la Russie est «un chemin long et difficile», «le prix» à payer étant «élevé».
Pour Volodymyr Zelensky, la prise de Kherson marque «le début de la fin de la guerre». La reprise des territoires occupés par la Russie est «un chemin long et difficile», «le prix» à payer étant «élevé».

Après la prise de Kherson, Zelensky veut croire au «début de la fin de la guerre»

Dmitry Zaks
Agence France-Presse
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dit envisager «le début de la fin de la guerre» après la reprise de Kherson, une ville d’importance majeure dans le Sud de l’Ukraine où il a effectué lundi une visite surprise, et dont les infrastructures cruciales ont été selon lui détruites par la Russie.