Le Nouvelliste
Dominique Anglade
Dominique Anglade

Ils ont eu sa peau

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Nouvelliste
Carrefour des lecteurs / Dominique Anglade a lancé la serviette. Héritière d’un parti déconnecté des Québécois, causé par le fédéralisme maladif de Philippe Couillard, elle n’avait que peu de chance de ravir le pouvoir à la CAQ, même si son virage nationaliste que je crois sincère ne lui a pas servi, bien au contraire. Il s’ensuivit, comme nous le savons tous, une débandade historique de cet ancien grand parti qui lui a fait très, très mal. Il ne lui manquait qu’une jambette pour tomber et c’est une des députées qui, insatisfaite de son rôle dans son parti, la lui a donnée. On repassera pour la traditionnelle solidarité féminine. Elle a payé la rançon de cette défaite historique, mais le parti n’est pas plus uni pour autant même si le grenouillage à son sujet est terminé. Elle peut se retirer en paix avec elle-même, car elle a donné tout ce qu’elle pouvait.