Le Nouvelliste
Ce repli, décidé après le déplacement de quelque 115 000 habitants de la région de Kherson par les forces d’occupation russes, sonne comme une cinglante défaite pour Moscou, déjà contraint d’abandonner la région de Kharkiv (nord-est) en septembre.
Ce repli, décidé après le déplacement de quelque 115 000 habitants de la région de Kherson par les forces d’occupation russes, sonne comme une cinglante défaite pour Moscou, déjà contraint d’abandonner la région de Kharkiv (nord-est) en septembre.

La Russie annonce se retirer d’une ville clé, un revers cinglant

Agence France-Presse
La Russie a essuyé mercredi un nouveau revers majeur dans son assaut contre l’Ukraine en annonçant le retrait de ses forces de Kherson, une capitale régionale du sud ukrainien cible d’une contre-offensive de l’armée de Kiev.